Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Tout ce qu’il vous savoir sur la nouvelle génération, qui sont vos prospects acquéreurs aujourd’hui
  • En quoi et comment elle constitue une menace si vous ne vous adaptez pas
  • Comment ils consomment aujourd’hui de l’immobilier

Cet article vous permettra de tout savoir sur la nouvelle génération de prospect immobilier et donc d’adapter votre marketing  à cette cible pour continuer à effectuer des transactions aujourd’hui et demain.

Vous êtes déjà membre Premium ?

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    agentimmodelagenerationY says:

    Il est logique que chaque génération se distingue des autres. Mais il peut sembler excessif de faire de la différence de générations un déterminant des comportements plus décisif que, entre autres, les appartenances aux classes sociales, aux cultures, aux territoires etc.

  2. Avatar
    Visites en Vues says:

    Si j’ai bien compris, il faut que [b]j’adopte un chat et que je le filme dans ma salle de bains[/b] afin de le passer sur Youtube pour faire le buzz.;D [b]Attention à ne pas tout mélanger[/b]…
    Avoir des fans sur Facebook, ce n’est pas vendre un bien immobilier. L’article est en effect très interessant, et je pense qu’il faut ouvrir les yeux face à cette génération ‘Young’.
    Nos sites doivent être mieux pensés, et effectivement l’agent immobilier qui n’a pas évolué va avoir beaucoup de mal.
    Nous essayons d’évoluer en proposant justement des fonctionnalités qui plaisent aux jeunes mais il n’est pas simple aujourd’hui de mélanger fan sur facebook et agent immobilier.
    Alexandre 😀

  3. Avatar
    jean-michel says:

    Votre article est très intéressant, cependant, je pense que vous vous méprenez sur deux faits :
    – la génération Y ne se cantonne pas aux apéros cooi pour vendre son loft
    – les agents immobiliers de demain ont d’abord et avant tout une valeur ajoutée de conseil et non de seule intermédiation entre un vendeur et un acheteur.

    Quant au conflit supposé entre les organisations d’une part, et les différentes générations qui les construisent, je ne ne suis guère inquiet dans la mesure où ce sont les individus qui font les organisations et non le contraire.
    Ceci étant, peu d’entreprises sont capables d’intégrer en leur sein la génération Y….

  4. Avatar
    my net immo says:

    J’apprécie votre article pour sa lucidité et le coup de pied aux fesses que nous prenons en tant qu’agent immobilier.
    Adaptons notre langage et surtout continuons à conseiller nos jeunes dans leurs projets.
    Pour ma part, je fais souvent avec eux le point de leur mode de vie et leur budget réel. Car le monde de la consommation est tellement tentant.
    De plus, il m’arrive aussi de donner des conseils de gestion de budget à ces jeunes qui n’ont jamais eu un loyer à payer !
    Résultat, ils m’adressent leurs amis, des Y !!:D

  5. Avatar
    Marko says:

    Il faut effectivement suivre cette génération pour connaitre leur mode de fonctionnement et leurs préoccupations. Mais je suis sûr que pour des opérations telles que l’achat ou la vente d’un bien immobilier, ils seront l’importance d’un professionnel. Pour cela, à nous d’être présent et à la page pour être efficace et crédible…et Biimm.com
    Marko

  6. Avatar
    Guenno Franck says:

    En effet il est difficile de capter les subtilités de cette génération. Mais ce qui est encore + difficile c’est l’intégration de.ces « y » en tant que collaborateur/négociateur. Envie de réussite sociale, envie de gagner de l’argent, sens de l’effort, concentration sur l’objectif, sens relationnel (réel pas virtuel)…ça va pas être simple!!! Mais ce n’est rien. La génération suivante, la génération « c » arrive juste derrière. Je vous rassure : elle est pire !

  7. Avatar
    Agence du Vieux Pont says:

    Tout à fait d’accord pour que les agences s’adaptent aux nouveaux types de clientèle.Mais il faudra assister à combien d’apéritifs cool pour trouver la perle rare. Vous ne remplacerez pas 350 jours de recherche, de relationnel et de connaissance du marché par des videos de salle de bains et des apéritifs cool. L’agence a aussi un rôle de remise à niveau de prix trop élevés( la majorité des ventes de particuliers se font aux détriment des acquéreurs), d’analyse de solvabilité des acquéreurs,d’écoute de leurs besoins, de conseil, de suivi professionnel juridique et financier.

  8. Avatar
    Margaux says:

    Merci pour cet article qui va à mon sens ouvrir un beau débat !

    Je souhaite tout d’abord revenir sur la présentation qui est faite de notre « cible ».

    Le trait est volontairement un peu grossi, certes, mais je réfute la définition un peu infantilisante de la génération Y que vous présentez. La réflexion cela laquelle « nos clients ne ressemblent pas à cela » est à mon sens particulièrement porteuse de sens : bien sûr que si. Vos clients sont déjà des jeunes en colocation ou en couple, ultra connectés (pas forcément pour la partie apéro / chat) et à la recherche de simplicité. Certes ils n’envoient pas des fléchettes sur des annonces pour choisir mais ce clic est un peu le reflet du sentiment qu’ils ont.

    Cependant, cela ne veut pas dire que notre objectif est de « tuer les agens immobiliers ». Au contraire. Ceux-ci représentent toujours une expertise et une garantie que n’ont pas certains services qui émergent (et dont ce n’est parfois par le métier !) et qui sont rassurants dans le cadre d’un projet immobilier, surtout quand on s’endette pour le bien sur 30 ans. Cela veut simplement dire qu’il est urgent de repenser la chaîne de valeur de l’immobilier et revenir au cœur de la mission de l’agent immobilier : le service, le contact et l’écoute.

    Les bonnes pistes de réflexions pour cela:
    -Connaissez vous réellement vos clients ? Indice : Non, Facebook n’est pas la seule option.
    -Quelle est ma stratégie digitale à trois ans (quelle place notamment pour le mobile) ? Indice : SeLoger n’est pas la seule option.
    -Comment définissez vous l’apport d’un agent immobilier par rapport aux annonces gratuites ? Indice : Une bonne connaissance de marché ne suffit pas.

    Un petit article sur notre blog ([url]homengo.com/blog[/url]) permettra très bientôt de faire un premier bilan des enseignements sur cette fameuse génération Y dans l’immobilier. N’hésitez surtout pas à me contacter pour me donner votre avis sur la question, surtout si vous êtes agent immobilier !

  9. Avatar
    diagnostics obligatoires says:

    Effectivement,
    la génération Y est LA génération internet, pourquoi payer des intermédiaires. Internet a ouvert la concurrence et affaibli les positions de monopoles de beaucoup de secteurs d’activités.
    Cette génération sait faire jouer la concurrence et elle aurait tort de s’en priver.

  10. Avatar
    lavisiteimmo says:

    @Margaux

    « Au contraire. Ceux-ci [les agents immobiliers] représentent toujours une [b]expertise et une garantie[/b] que n’ont pas certains services qui émergent (et dont ce n’est parfois par le métier !) ».

    A vous lire, je pense que nous n’avons pas la même expérience. Justement ce que la très grande majorité des consommateurs, dont je fais partie, reproche aux agents immobiliers, c’est précisément une expertise quasi nulle pour des honoraires déments (entre 5 et 10% du prix de vente, sachant que les prix de l’immobilier ont plus que doublé depuis 2000 !). Et c’est vrai même pour les estimations… le site de référence de certains est le site de Meilleurs Agents auquel tout le monde a accès… Je l’ai vu de mes yeux vu!!! Et franchement lorsqu’on lit les annonces sur les sites immobiliers on est en droit de douter de l’expertise des professionnels annonceurs.
    J’ai travaillé avec les AI, et je peux vous affirmer qu’à chaque fois qu’ils se sont chargés de rédiger le compromis de vente (et ils luttent pour le faire !), il y a eu un problème que le notaire a du gérer.
    Çà c’est pour répondre à la prétendue expertise et garantie qu’apportent les agents.
    Je vous accorde cependant, qu’il existe encore des agents, qui sont de vrais professionnels consciencieux, aimant leur métier, et capables d’apporter une vraie valeur ajoutée à leurs clients. Ce n’est hélas pas la majorité. Ceux-là ne sont pas menacés par les bouleversements du secteur à venir.

    Mon 2ème point concerne les « services qui émergent » et qui, selon vous, ne présenteraient ni garantie ni expertise, ou en tout cas, moindre que celle des agents, ce qui n’est pas peu dire.
    j’imagine que vous faites allusion aux nouveaux services immobiliers qui offrent au consommateur la possibilité de se faire aider pour vendre sans agence. Je me demande si vous connaissez ces services. Les avez-vous expérimentés pour les dénigrer de cette manière? Car les particuliers qui les ont utilisés en sont très satisfaits.
    Les personnes qui gèrent ces sociétés, sont, pour la plupart des personnes qui au départ n’ont qu’une petite expérience de l’immobilier, sachant que l’expérience dans l’immobilier s’acquière très vite. C’est particulièrement vrai lorsque l’on a fait des études supérieures (en droit ou en école de commerce). Et c’est tellement vrai qu’une simple licence en droit ou d’économie, vous permet d’avoir une carte d’agent immobilier. Je vous assure qu’avec votre intelligence, je fais de vous le meilleur AI de Paris en 6 mois, avec à votre registre, expertise et conseil!
    Ces sociétés de service immobilier offrent une alternative aux particuliers qui n’ont pas envie de passer par une agence pour vendre un bien immobilier. Beaucoup de personnes sont parfaitement capables de vendre elles-même. Le problème c’est que le plus souvent elles n’ont pas le temps. Jusqu’à très récemment, le propriétaire vendeur qui travaillait toute la journée n’avait pas le choix. Car pour vendre, il faut un minimum de disponibilité, ce qui n’est pas forcement compatible avec une activité professionnelle.

    Je me permets enfin d’attirer votre attention sur le fait que les seules innovations marquantes dans le secteur immobilier ces dernières années, sont le fait de personnes qui précisément ne viennent pas de l’immobilier (Efficity pour le Low Cost, Meilleurs Agents pour leur site d’évaluation immobilière, Web 2.0 …). Et ces troublions ont largement contribué à faire évoluer le secteur dans un sens favorable au consommateur qui, au demeurant, reste libre de ses choix.

  11. Avatar
    Lobby says:

    Je suis allée voir ton site.
    on en retient que l’agence est d’abord au service d’elle-même, secondement, au service du vendeur, et très accessoirement, au service de l’acheteur.
    Et que dans ces conditions, je trouve un peu excessif de se plaindre du comportement des vendeurs, et surtout des comportements des acheteurs. Et surtout, vous vivez de leur … faut la prendre dans sa totalité, vous ne pouvez pas exploiter la partie qui vous arrange et n’avoir pas à supporter le reste.

    Je suis intimement persuadée que pour faire des affaires, il ne faut pas avoir un air cynique, parce que ça fait fuir le chaland. Mais si on est cynique avec pas l’air, c’est parfait.

    Quant à se plaindre que les vendeurs abusent des estimations gratuites des agences :
    . ce sont les agences qui fixent les prix de leurs services, si elles disent gratuit, je doute que ce soit à leur désavantage.
    . je doute aussi que ce qui est gratuit vaille autre chose que zéro, ce dont tu conviens aussi puisque tu dis qu’en fait la plupart du temps l’estimateur s’arrange pour dire ce que le vendeur veut entendre. Pourquoi faudrait-il payer telle estimation, qui n’en est pas ?

    Les agences se sont goinfrées ces dix dernières années, un peu de régime les dix prochaines années ne leur fera pas de mal, au contraire. La profession est encombrée de très mauvais professionnels, pas forcé que ce soit ceux-là qui disparaissent en premier, mais si c’était, on ne pourrait qu’applaudir.http://forum.aufeminin.com/forum/f546/__f8824_f546-Contourner-un-agent-immobilier.html