Réalité virtuelle, réalité augmentée, intelligence artificielle, robotique… Nombreuses sont les nouvelles technologies qui se développent en ce moment. Une chose est sûre : nos façons de visiter et de faire visiter des appartements vont connaître de profonds changements. Alors, demain, comment se déroulera la visite de biens immobiliers? Parés au décollage? Nous partons en 2035!

Un assistant vraiment smart!

Il y a deux semaines, j’ai décidé de déménager. J’ai immédiatement téléchargé Front Door App, qui existe depuis maintenant une trentaine d’années, pour voir les offres qui correspondent le mieux à mon profil. « Appartement 3 pièces, avec balcon, orienté sud… » : je parle à mon application pour qu’il rentre les principaux critères qui me paraissent essentiels pour choisir mon futur chez-moi en quelques secondes. Il me propose des choses que j’ai oubliées : « À coté d’un parc ou d’une forêt pour aller courir, non? »

data_immobilier

Eh oui, avec l’utilisation du Big Data et de l’intelligence artificielle, ces données seront automatiquement enrichies en fonction de mes préférences. Mon smartphone interagit avec tous les autres objets connectés, qu’ils soient chez moi ou dans les différents environnements que je fréquente. Cela lui fournit une multitude de données : les quartiers que je fréquente, mes activités… tout est pris en compte! C’est automatique, je n’ai plus besoin de faire de recherches pendant des heures. Je ne sais pas comment les gens faisaient avant… Mon assistant (Stewart, de son petit nom), en veille permanente, m’envoie des alertes dès qu’il trouve un bien susceptible de me plaire. Je n’ai plus qu’à swiper à droite ou à gauche pour dire si l’appartement me plaît ou pas, et du coup programmer une visite pendant mes temps libres.

J’ai également une autre application, qui ressemble beaucoup à Geoimmo, le « Google Street View des appartements », qui avait été créé au début des années 2000. Elle me permet, lorsque je me promène, de situer, grâce à la géolocalisation, les biens immobiliers en location ou en vente juste en visant les bâtiments, qu’ils soient déjà construits ou qu’ils soient en chantier, avec mon téléphone. Je peux ensuite visiter l’appartement grâce à la réalité augmentée.

Votre voiture est arrivée

Bip bip. Mon téléphone me signale que j’ai rendez-vous dans une demi-heure chez mon agent immobilier pour commencer à faire des visites. C’est quand même pratique cette application… Le rendez-vous a été pris directement en fonction des créneaux disponibles que j’avais et du planning de mon agent immobilier, sans que j’aie quoi que ce soit à faire. Un autre bip me signale que la Google Car mise à disposition par l’agence immobilière est à deux pas de moi. J’approche mon portable, la portière se déverrouille automatiquement. J’attache ma ceinture, et c’est parti! Une tablette est mise à ma disposition pour que je voie les dernières actualités. J’en profite pour jeter un coup d’œil aux différents appartements que j’ai sélectionnés au cours des dernières semaines. Le trajet passe rapidement, et j’arrive devant l’agence.

voiture_autonome_immobilier

Des contenus ciblés, dans la vraie vie

Pour m’accueillir, c’est Pepper qui est de service. « Votre conseiller sera disponible dans 5 minutes. Installez-vous », me dit-il. Je discute un peu avec Pepper en attendant mon agent immobilier, je lui demande ce qu’il y a de nouveau à la vente.

Ce ne sont que des appartements qui entrent dans mes critères, comme depuis quelques années. Minority Report est devenu réalité! En effet, le contenu, publicitaire ou pas, que nous voyons s’adapte automatiquement à nos critères, à nos centres d’intérêt du moment. Un peu comme au début des années 2000, lorsque nous nous baladions sur Internet. Sauf que maintenant, c’est partout, où que l’on soit. Je rajoute deux appartements à ma liste de biens à visiter.

pepper_immobilier

Visiter des biens virtuellement

« Bonjour! Venez par ici, je vous prie ». Ça y est, l’agent est disponible pour me faire visiter. Il m’amène dans une pièce assez vaste, dans laquelle se trouve un casque de réalité virtuelle (le Vive dernier cri d’HTC) et une grande tablette, équipée de l’application Taktus, qui permet de personnaliser l’appartement en 3D. Je mets le casque, prêt à visiter. Grâce aux manettes, je peux me déplacer de pièce en pièce, tout en écoutant les informations que l’agent immobilier a à me donner sur les différents biens. Lorsque je finis de visiter un appartement, l’agent immobilier me permet de passer au suivant. Il me présente également des biens immobiliers en VEFA, pour que je puisse visualiser ce à quoi ces appartements, qui ne sont pas encore finalisés, vont ressembler. Finalement, je me décide pour visiter deux appartements en réel. Quel gain de temps! Quand je pense qu’avant, il fallait se déplacer pour tout visiter… La réalité virtuelle est quand même bien pratique.

La visite en réel

Une autre voiture autonome m’attend devant la boutique. À l’intérieur, l’agent immobilier a mis à ma disposition un casque de réalité augmentée (un HoloLens) que je pourrai utiliser une fois arrivé à destination. Je n’ai qu’à m’approcher de la porte pour que la serrure connectée se déverrouille, grâce à mon téléphone. Pendant que je visite tranquillement le premier appartement, un avatar me représentant se balade dans les différentes pièces. Cela me rappelle un épisode de Black Mirror, une série qui, en 2016 déjà, prévoyait cela dans l’un de ses épisodes, Nosedive. Tout ça, pour que je me représente mieux ma vie à l’intérieur de cet appartement. Mais je reste sceptique. Il n’est pas aussi ensoleillé que ce que je pensais. Je le note immédiatement dans mon application, qui enregistre ce nouveau critère, au cas où le second appartement ne me plairait pas non plus. Je repars avec ma voiture autonome.

Muni de mon casque de réalité augmentée, je commence à aller et venir de pièce en pièce dans le second appartement. Au sol de la chambre, du lino… ça ne me plaît pas trop. Grâce à mes lunettes, je peux changer pour voir comment cela ferait si je mettais du parquet. Beaucoup mieux. Je m’amuse également à faire défiler différents coloris sur les murs, à changer les meubles de place, à mettre des rideaux… J’appréhende beaucoup mieux l’espace. En plus, c’est très ludique! J’ai l’impression de jouer aux Sims.

L’intelligence artificielle à votre service

Quelques questions me viennent en tête. « Est-ce que les fenêtres ont du double vitrage? » Le petit assistant Google Home (à moins que ce ne soit un Amazon Echo) me répond immédiatement, comme d’habitude. Chaque maison est désormais équipée de ce petit pilote, qui s’est largement démocratisé récemment. J’ai également la possibilité de vérifier quelques informations grâce à mes lunettes de réalité augmentée : date de construction, matériaux utilisés, isolation, nombre de mètres carrés de chaque pièce, murs porteurs… Je peux accéder à toutes les informations très facilement.

avatars_immobilier

Cet appartement me plaît beaucoup. Je décide de le montrer à mes parents avant de donner une réponse à mon agent immobilier. Ce que je fais immédiatement via l’application Oculus Avatars, qui avait été développée par le créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, en 2016. Les avatars de mes parents sont à côté de moi. « Hello! Je suis en train de visiter un appartement, dites-moi ce que vous en pensez! » Je me balade encore quelques instants avec eux dans l’appartement. Ils sont aussi enchantés que moi, ça me conforte dans l’idée de le prendre. Je contacte directement mon agent immobilier, qui apparaît en hologramme également. Nous discutons un moment, puis je fais une offre en ligne, sécurisée grâce à la technologie blockchain. Il ne me reste plus qu’à emménager dans cet appartement, et à mettre en vente mon ancien sur Opendoor, qui se chargera de vendre mon bien immobilier. Opendoor est une start-up qui rachète immédiatement les biens immobiliers à leurs propriétaires pour s’en occuper elle-même, évitant ainsi bien des tracas aux propriétaires, tout cela, grâce à un algorithme.

Alors, impatients d’être dans le futur? Si pour le moment, certaines nouvelles technologies évoquées comme la réalité virtuelle (et donc les avatars) ne sont pas encore démocratisées, il faut s’attendre à ce que nous les utilisions de plus en plus. La réalité augmentée, elle, est déjà plus installée dans les utilisations actuelles, mais il faut continuer à la développer. Et vous, comment pensez-vous que nous visiterons des biens immobiliers dans le futur? N’hésitez pas à poster dans les commentaires votre vision de la visite de demain!  

 

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des startups dans leu... Lire la suite

?>

Vous devez être membres pour participer au débat

Cliquez ici pour vous connecter à votre compte Immobilier 2.0

OU

Devenir Membre Immobilier 2.0 gratuitement