Temps de lecture : 2 minutes

C’est l’histoire d’une plateforme d’investissement immobilier devenue une startup spécialisée dans le Metavers immobilier. Il s’agit de la société Everyrealm, fondée par Janine Yorio. Récit et perspectives de cette levée de fonds pour le secteur de l’immobilier !

Devenir le mastodonte du Metavers

Auparavant, la fondatrice d’Everyrealm travaillait pour Republic, une plateforme de financement participatif dédiée à l’investissement immobilier. Flairant les opportunités de l’immobilier virtuel, Jane Yorio lance Republic Realm et développe l’un des metavers les plus connus : Decentraland. Un mélange entre Second Life et Minecraft  où les utilisateurs peuvent créer, négocier ou voter sur l’utilisation de terrains immobiliers virtuels. Fort de ce succès, les équipes de Republic Realm lancent alors leur propre univers Metavers : Everyrealm. Le principe? Avec des NFT, la startup achète des droits sur des terrains virtuels. Des utilisateurs peuvent ensuite créer, acheter et vendre des biens immobiliers via les terrains achetés par la société. Bingo, cette aventure se révèle être payante puisqu’elle séduit de nombreux investisseurs et permet à la startup de lever 60 millions de dollars !

Le succès d’Everyrealm vient très certainement de son ambition. À ce titre, les propos de Janine Yorio sont très clairs : “Nous construisons la passerelle vers le métaverse, pour faire pour le métaverse ce que Coinbase a fait pour la crypto, ce que Netflix a fait pour le divertissement en streaming et ce que Google a fait pour Internet”.

L’agent immobilier crypto, c’est pour bientôt !

Bien entendu ce n’est pas la percée de cette startup en tant que telle qui nous intéresse, mais la transformation du metavers, en opportunité. Surtout lorsque cela concerne des terrains virtuels. Everyrealm détient à ce jour des biens immobiliers dans 25 métavers et a développé plus de 100 projets immobiliers dans ces derniers. Cela fait quelques mois qu’on vous parle sérieusement de metavers et on observe déjà son impact concret sur l’immobilier. À terme, les agents immobiliers pourront superviser la transaction de ces biens virtuels et d’autres professionnels du secteur s’y grefferont : acteurs de la construction/promotion immobilière, syndics…

Pour vous aider à y voir plus grand et plus grand et plus clair, on ne peut que vous renvoyer vers l’article de Vincent Lecamus dédié au Web3 !

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium