Entièrement digitalisée, étalée sur une semaine et s’appuyant sur une technologie Blockchain, cette assemblée générale sera la première du genre. Cette innovation à lieu grâce à la startup Syment, qui développe des solutions digitales variées autour de la gestion immobilière et de la Proptech. La jeune pousse est partie du constat que réaliser une assemblée générale en visio conférence, ou même de manière classique comporte un certain nombre de problèmes, qui ne devraient plus exister en 2018. 

L’idée c’est de remporter l’adhésion du plus grand nombre, quelle que soit la stratégie immobilière du syndic. En étalant la consultation du lundi 8h au vendredi 17h, et en donnant la possibilité à l’ensemble des copropriétaires de voter en ligne. De cette façon l’absentéisme est censé être réduit au maximum. L’outil utilisé permettrait également de signaler l’atteinte du quorum.

La technologie blockchain a été choisie notamment pour des raisons de coûts et d’adaptabilités aux spécificités de chaque réunion mais aussi car elle permet de garantir la véracité des résultats des votes, tout en prenant en compte les votes en fonction de la quote-part des biens.

On a donc ici un exemple de plus de la façon dont cette technologie, dont on entend vraiment de plus en plus parler, peut s’intégrer à l’immobilier. De nôtre côté nous nous sommes rapprochés de Syment qui nous a garantit avoir d’autres projets à venir dans un futur assez proche. On vous tiendra bien évidemment au courant, en attendant pour ceux d’entre vous qui souhaitent faire le point sur la blockchain dans l’immobilier je vous invite à retrouver les articles que nous écrits sur le sujet.