Wattamate est une jeune pousse grenobloise qui se positionne sur le marché de la colocation. La startup propose un service de mise en relation entre colocataires ainsi qu’une visibilité auprès de cette cible pour les agences immobilières ayant des biens répondant à ce type d’usage. L’entreprise vient de réaliser une première collecte de fonds estimée entre 1 M€ et 1,5 M€.

Le point sur la collecte de fonds de la startup

La somme levée doit permettre à l’entreprise de se développer sur le plan commercial. En effet, la startup ambitionne d’attaquer le marché national, et de s’internationaliser par la suite. La plateforme souhaite atteindre les 50 000 utilisateurs et les 700 agences clients durant l’année 2018. Elle prévoit également un chiffre d’affaires de 200 000 €. Un objectif qui semble indiquer que le marché de la colocation n’est pas sur le point de ralentir. Un ressenti que l’on peut partager lorsque l’on voit l’essor du coliving, ou encore lorsque l’on se questionne sur les nouveaux modes de consommation et les difficultés d’accès à la propriété chez les jeunes et les primo-accédants. D’ailleurs, pour creuser le sujet, je vous invite à retrouver notre article sur le coliving et son impact sur l’immobilier ou encore celui sur le coworking. Le deuxième est un peu éloigné de la problématique, mais il revient sur la question de la propriété et des nouvelles habitudes de consommation. 

La proposition de wattamate pour les professionnels

Pour les professionnels de l’immobilier, la proposition de Wattamate est intéressante. Elle se propose de les décharger des tâches liées à la gestion des colocations. Elles peuvent interconnecter leur base de données pour diffuser leur bien auprès de la communauté de la plateforme et Wattamate peut se charger de la gestion locative. De cette façon, les professionnels délèguent à une société spécialisée sans se fermer tout un pan du marché. C’est un exemple de la façon dont les startups et les professionnels traditionnels de l’immobilier peuvent collaborer. 

Source