C’est devenu un rendez-vous récurrent : chaque mois, je vous partage dans cet édito ma vision de l’actualité immobilière et de son impact sur le marché. L’occasion de revenir un peu plus posément sur des informations que l’on a traitées rapidement (ou des actualités que l’on a traitées en longueur, mais sur lesquelles on souhaite revenir). Ce mois-ci, on s’attaque à des morceaux de choix. Ce mois de juin 2018 signe le début d’un petit événement qui risque de faire parler de lui : la Coupe du monde de football. De quoi alimenter votre communication pendant les prochaines semaines. On s’intéresse également au marché des iBuyers qui ne cesse d’évoluer, que cela soit avec l’arrivée de nouveaux acteurs ou l’évolution de ceux déjà en place. On va également retrouver des nouvelles de notre ami Facebook, qui continue de faire les yeux doux au marché immobilier, pour enchaîner sur un événement dont on devrait vous reparler dans les semaines qui arrivent. Bref, je n’en dévoile pas trop et je vous laisse découvrir tout ça dès maintenant. 

La Coupe du monde de Football : tous les conseils pour faire un carton 

La Coupe du monde de football : certainement l’un des événements les plus médiatisés au monde. Et également une source de leviers de communication intarissable. Pendant un mois, les gens ne vont parler (et n’entendre parler) que de ça. Que l’on aime ou pas le football, il va être difficile de passer à côté de ce championnat. Chez Immobilier 2.0, on s’est dit qu’il serait bête de laisser passer une telle occasion pour performer dans sa communication locale. Après tout, il faudra encore attendre 4 ans pour que le cycle recommence. On vous a donc préparé un petit article pour vous indiquer des actions à mettre en place. Entre les partenariats avec la pizzeria (et le bar) du coin, les affiches aux couleurs de votre équipe ou encore l’animation des réseaux sociaux, il y aura forcément quelque chose que vous pourrez appliquer (en plus, on vous a réservé un petit cadeau à la fin de l’article).

Les iBuyers : de nouveaux arrivants, le marché français et l’évolution des offres

Du côté des iBuyers, on va dire que l’actualité a été quelque peu… mouvementée. En tout cas, il y avait de quoi alimenter nos équipes de rédaction. 

Opendoor fait évoluer ses offres et s’ouvre aux promoteurs

Opendoor ne cesse de faire parler de lui. La plateforme avait récemment mis en place un système « d’échange de maison » en partenariat avec certains promoteurs. Les clients étaient invités à échanger leur propriété contre une neuve, en rajoutant si besoin une participation financière. Si jusqu’à présent, le service ne concernait que certains promoteurs, Opendoor a annoncé que désormais, il ouvrait les vannes et que tous pouvaient postuler à ce nouveau mode de commercialisation. On voit ici comment la plateforme peut séduire les professionnels de l’immobilier. Mais, au-delà de ça, ce qui est intéressant, c’est qu’en proposant un service comme celui-ci, elle entame les 1ers cycles de fidélisation de clientèle. En effet, un client qui est propriétaire d’une maison Opendoor peut alors en avoir une plus petite ou une plus grande si l’envie lui en prend. Une 1re dans l’immobilier et un axe de réflexion intéressant sur l’évolution du marché immobilier. 

Pour rappel, Opendoor ne rachète que des maisons types, des modèles quasiment similaires que l’on trouve dans les banlieues des grandes villes. Ajouter ou retirer une pièce devient donc beaucoup plus simplement envisageable.

Dili, l’offre iBuyer de Digit RE Group (optimhome, capifrance)

Proposer d’acheter un bien immobilier rapidement n’est plus réservé aux Américains et aux startups. Un grand groupe immobilier a décidé de se lancer sur deux villes tests, qui ont la caractéristique d’être des marchés très tendus. En effet, Digit RE Group (Capifrance, OptimHome, CoworkImmo…) a annoncé le lancement de sa nouvelle offre : Dili. Une offre qui singe celle d’Opendoor, puisque celle-ci consiste à proposer au vendeur de lui racheter sa propriété, au prix du marché. Autant dire que cela nous a interpellés lorsque l’on a vu l’annonce. Pour résumer l’offre de Dili, une offre ferme au prix du marché est faite 48 h après le passage d’un expert chargé d’inspecter la maison. Le groupe se charge ensuite de revendre la propriété, en réalisant une plus-value, en utilisant ses réseaux de mandataires. La nouvelle est intervenue peu de temps après l’annonce de la mise en vente de Digit Re Group par la holding Artemis. Certains pensent que cela est lié. De notre côté, on y voit surtout une bonne manière de rentrer un bon mandat exclusif au prix qui devrait être vendu sous les 30 jours dans des marchés tendus. Mais cela met en avant une prise de risque intéressante!

Zillow qui nous pose la question : les portails, futurs acteurs de la transaction? 

Le portail américain Zillow a également défrayé la chronique ces derniers temps. Tout d’abord, ce dernier a annoncé qu’il allait se lancer dans la transaction, en reprenant le modèle de… (vous l’avez deviné) Opendoor. Autant dire que c’est un sacré pavé que le leader lance dans la mare. Cependant, Zillow a tenu à rassurer les agents immobiliers (qui sont ses clients, rappelons-le) en précisant dans son communiqué qu’il ne comptait pas les concurrencer, mais plutôt les intégrer dans son nouveau service. Par contre, il se lance sur les marchés où officie Opendoor : Phoenix et Las Vegas. Une bonne manière de se mesurer à son concurrent direct (en tout cas, sur ces marchés). Mais cela cache aussi quelque chose et nous invite à nous poser des questions sur l’avenir des portails immobiliers. Un sujet est d’ailleurs en cours de rédaction sur ce sujet!

De plus, le portail faisait l’objet d’une poursuite judiciaire depuis quelque temps concernant son outil d’estimation Zestimate. En effet, certains vendeurs estimaient que cet outil les empêchait de vendre leur propriété au bon prix, car celle-ci était évaluée moins cher sur l’outil d’estimation. Le jugement a été rendu et la justice a estimé que l’outil n’était pas trompeur. Et que celui-ci indiquait de façon assez claire que les estimations réalisées ne valaient pas pour argent comptant. Zillow est donc tranquille avec son outil d’estimation. On peut même ajouter que l’estimation immobilière n’a donc pas de valeur juridique, si elle n’est pas réalisée par des professionnels dans le cadre d’une expertise. Cela peut réellement être à double tranchant! Toutefois, cela se passe aux États-Unis. Est-ce que les tribunaux européens auraient réagi de la même manière? Je n’en suis pas certain.

Facebook fait grandir sa marketplace et continue sa lancée auprès des commerces locaux

Facebook Local pour connecter les utilisateurs et les commerces locaux

Facebook, réseau social que l’on ne présente plus, a déployé sa nouvelle application « Facebook Local » en France. Une fois de plus, la firme de Palo Alto se rapproche des commerçants de quartier en proposant à ses utilisateurs une interface pour découvrir divers événements et commerces à proximité de chez eux. La grosse force de l’application, c’est qu’elle se base notamment sur les données sociales que le réseau possède sur chacun de ses utilisateurs. De cette façon, elle peut proposer les événements et magasins les plus pertinents où se rendre. Demain, le réseau proposera peut-être à un utilisateur de découvrir l’agent immobilier de son quartier, que l’un de ses amis a noté 4 étoiles sur 5. Et surtout, cela peut être rapidement relié à la marketplace. On vous laisse imaginer l’impact.

La marketplace pour la mise en relation avec des professionnels

D’ailleurs, la marketplace de Facebook a encore évolué et elle tend encore une fois vers le secteur immobilier. En effet, elle propose désormais de la mise en relation avec des professionnels des services à la maison. Les utilisateurs peuvent donc prendre rendez-vous avec des artisans, des rénovateurs, des services de nettoyage et j’en passe… directement depuis Facebook. La fonctionnalité a été déployée sur le marché américain pour l’instant. Cette dernière n’est pas sans rappeler ce que propose déjà depuis un bout de temps (toujours sur le marché américain) le géant Amazon. Pour l’instant, sur aucune des deux plateformes il n’est possible de prendre rendez-vous avec un agent immobilier. Cependant, une erreur de la part d’Amazon avait révélé cette possibilité dans son menu. On attend donc de voir la même chose arriver chez Facebook, pour de bon cette fois-ci? On reste en veille.

Après le Vivatech, Le MIPIM Proptech 

Le mois dernier, nous vous parlions du VivaTech, salon de la technologie qui s’est déroulé en France. Quelques jours avant l’événement, nous vous avions présenté l’ensemble des startups immobilières qui étaient présentes sur le salon. Des startups intéressantes à découvrir. Toutefois, on notera le fait qu’encore une fois, le salon grand public laisse de côté les professionnels de l’immobilier de terrain pour se concentrer sur les besoins des grands groupes. C’est somme toute normal au vu du format du salon, qui vante les startups à ces très grandes entreprises qui, ensuite, choisissent celles qu’elles veulent mettre en avant. On espère simplement que l’année prochaine, il y aura plus de startups proches du consommateur final. Quoi qu’il en soit, on donne de la force à celles qui étaient déjà présentes et qui recèlent d’idées novatrices pour créer l’immobilier de demain!

Nous aussi on est tournés vers l’avenir et on se prépare pour le gros salon immobilier qui arrive sous peu : le MIPIM PropTech. Ce sera la première édition européenne de ce salon et, bonne nouvelle, celui-ci se passe en France. L’événement prendra place les 19 et 20 juin et on est extrêmement pressés de voir ce que celui-ci nous réserve. Bien entendu, on sera sur place afin de vous livrer un maximum d’informations sur les innovations présentes sur le salon.  

Si vous souhaitez nous retrouver là-bas, on a négocié des tarifs préférentiels pour nos membres Premium.

SoftBank s’imagine en géant de l’immobilier

SoftBank, holding chinoise qui a massivement investi dans l’immobilier ces dernières années (WeWork, Airbnb, Katerra… et j’en passe), a annoncé sa volonté de recommencer à placer son argent dans le secteur. Sitôt dit, sitôt fait puisque, quelques jours plus tard, elle investissait 100 millions de dollars dans la startup Cadre. Au moins, lorsqu’elle dit quelque chose, elle le fait, et rapidement en plus… En tout cas, si vous avez une idée de startup dans l’immobilier, c’est peut-être le bon moment pour vous lancer et aller chercher des fonds. Plus largement, il est intéressant de voir à quelque point la holding investit dans le secteur. On se demande si, d’ici quelques années, toutes les licornes de l’immobilier ne seront pas, de près ou de loin, liées à SoftBank. 

Et nous voilà arrivés à la fin de cet édito. Comme vous avez pu le voir, on eut de quoi faire durant le mois dernier. Avec l’arrivée de l’été, les choses devraient se calmer, mais comme vous le savez, dans l’immobilier, on n’est jamais à l’abri d’une actualité surprise qui arrive sans crier gare. On espère en tout cas que notre vision vous aide à y voir plus clair, et en attendant, on va souhaiter une bonne chance à l’équipe de France (à la Belgique, la Suisse, le Maroc et la Tunisie également). Et si vous diffusez les matchs dans votre agence, dites-le-nous, on passera vous voir. 😉 

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des startups dans leu ... Lire la suite