trulia immobilierForum annuel de la FF2I toujours mais bien plus encore ! Un autre intervenant nous raconta, lors de cette conférence, son road trip dans le pays de l’oncle Sam, Alain Roure du célèbre groupe Cetelem. La première différence marquante qui lui a sauté aux yeux était la gestion des biens par MLS (définition en anglais), presque inexistante en France. Cela a eu un impact fondamental sur l’innovation aux USA et notamment, la création de deux sites Zillow, dont un article a déjà été rédigé, et Trulia. C’est ce dernier auquel je vais m’intéresser. Le voyage datant d’il y a 18 mois, je vais réactualiser un peu tout cela pour nos fidèles lecteurs…

 

Tout d’abord, je tiens à mettre en avant une idée que je développe depuis un certain moment dans la stratégie web : l’importance du contenu.Trulia l’a bien compris et c’est pour cette raison que chaque internaute peut créer son propre blog et poster ses articles.

trulia immobilier

Les avantages ? Du contenu, des mots clefs en rapport avec le sujets dont traite le site, des articles qui intéressent les professionnels de l’immobilier : leurs clients, et d’autres qui intéressent les chercheurs de logements donc leur plus-value : le traffic. De plus, pour accompagner les recherches d’annonces, les articles en rapport s’affichent automatiquement, une vraie valeur ajoutée pour les particuliers.

Une autre plus-value intéressante, pour ces derniers, est le module « ask a question » qui permet de poser une question directement  à un agent immobilier. Il suffit d’écrire la question, de préciser le type de question et la localité, un agent vous répondra par mail. Une bonne initiative pour mettre en contact les professionnels avec les chercheurs de logements.

trulia immobilier

Quite à partager les compétences, aussi le faire entre professionnels. Pas mal cette petite idée de pseudo réseau social où se trouve un module de questions d’agents à agents. Outre le fait que ces derniers peuvent débattre, échanger et donc innover ensemble, cela permet de devenir une référence et de créer un réflexe chez les professionnels, c’est encore un moyen intelligent de fidéliser leurs clients et donc d’augmenter leur base de donnée d’annonces.

Parlons donc des annonces maintenant.

Comme nous le disait Alain Roure, Trullia est un site très en avance pour l’immobilier et c’est leur présentation des annonces immobilières qui en est un des plus beaux exemples.

Une fois que vous avez fait votre requête, Trullia vous propose donc une liste d’annonce avec les détails habituels, rien de sensationnel : du simple, c’est toujours efficace. Efficace aussi, cette petite fonctionnalité qui permet de comparer plusieurs biens. Intelligent. Vous pouvez ainsi comparer le prix, le lieu, le nombre de chambre, etc…

trulia immobilier

Evidemment, vous retrouvez aussi, sur le côté la carte géolocalisée des différents biens mais on ne relève plus tellement c’est monnaie courante aux Etats-Unis.

Une fois que vous avez cliqué sur une annonce que vous voulez voir en détail, vous ne serez pas déçus : vous trouverez du détail. Tout d’abord, la présentation est organisée en onglet.

trulia immobilier

 

Sur le premier onglet, on voit la description du bien, les points essentiels de ce dernier (nb de chambre, superficie, etc.) et … une vue Google maps précise au point de voir chaque maison du quartier…

Ensuite, les autres onglets présentent :

– Les photos du bien

– Une carte Google maps avec infos des éléments intéressants, pour quelqu’un qui déménage, à proximité (ecole, station service, epicerie, restaurant, banques). On retrouve aussi sur cette page les statistiques de crime du quartier…

– Une solution de calcul de crédit

– Une présentation des biens comparables vendus et à vendre à proximité

– Une analyse de l’évolution des prix du marché sur les 3 derniers mois

– Une carte des écoles classées selon le grade (collège, lycée etc.) avec, en dessous, toutes les écoles notées par les parents. Intéressant non ?

trulia immobilier

Bon, vous l’aurez compris, les descendants de l’oncle Sam débordent d’idées que l'on retrouve dans leur sites Internet. Pas étonnant que Google s’intéresse à Trulia (info ou intox :-)). Cependant, en France, toutes ces idées ne sont pas encore exploitables du fait que beaucoup d’agents ne souhaitent pas donner l’adresse des biens. Dans tous les cas, il me semble que de bonnes initiatives sont mises en place par ce site et qu’il constituerait une source d’inspiration intéressante pour bon nombre de sites Internet en France…

A bon entendeur.

{include_content_item 1979}

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    ESTATE SERVICE CANNES says:

    Plusieurs associations organisés en MLS (Mutiple Listing Service) en France ont franchis le pas. http://www.sia31.fr
    Elles communiquent de façon transparente l’ensemble des adresses des biens.
    Notre association qui regroupe 452 agences immobilières sur les Alpes Maritimes ( http://www.sia06.fr ) pense sérieusement à rejoindre nos confrères dans cette aventure. Nous pourrions mettre en ligne (et beaucoup de contenu) plus de 2 500 mandats exclusifs avec géolocalistion .
    Bien cordialement
    Régis

  2. Avatar
    kelt760 says:

    Et oui trop d’agents ne donne pas l’adresse des biens !

    Malheureusement pour nous les clients ne souhaitent pas travailler en exclusivité avec les agences.
    Le jour ou le travail en exclu sera accepté et compris comme un réel avantage pour les clients pour la vente de leur maison, nous pourrons ouvrir beaucoup plus de services.

    Mais c’est un long débat !

  3. Avatar
    gilbert says:

    he oui c’est un long débat, le marché américain étant totalement différent du marché français surtout au niveau de l’état d’esprit des clients. Pas de reconnaissance de l’exclusivité et pas de reconnaissance du métier d’agent immobilier. Difficile d’être transparent dans ces conditions