Même après l’explosion des réseaux sociaux, l’email marketing reste le levier de communication avec le meilleur ROI pour l’acquisition de prospects et la rétention client. Son évolution est lente si on le compare aux autres canaux marketing web, mais certaines avancées récentes s’avèrent particulièrement intéressantes pour le secteur immobilier. Focus sur 5 nouveautés à intégrer à votre emailing immobilier pour 2016.

1. Bienvenue dans l’ère de l’hyper-personnalisation

La technologie évolue. C’est aussi le cas des attentes de vos prospects et clients. Alors que nous sommes bombardés d’informations, un message qui s’adresse à tout le monde n’atteint au bout du compte personne. Cette règle s’applique aussi à votre emailing. Vos prospects et clients veulent recevoir du contenu ciblé de qualité. 

Pratique jadis réservée aux grandes marques, l’emailing personnalisé devient de plus en plus accessible et vos clients y sont quotidiennement exposés. On s’attend donc à ce que l’hyper-personnalisation du message devienne de plus en plus la norme et non plus l’exception. Chaque prospect n’exigera rien de moins que vous vous adressiez personnellement à lui et à ses besoins immédiats, voire même que vous les anticipiez.

L’outil d’emailing MailChimp publie régulièrement des statistiques sur l’impact de la segmentation dans l’emailing. Voici les plus récentes données sur l’envoi de mails personnalisés (en date du 4 avril 2016). En comparant ces données avec celles de 2015, on remarque que l’impact des e-mails ciblés ne cesse de croître. On s’attend à ce que cette tendance se poursuive tout au long de 2016.

 

Ouvertures :

14,37 % plus élevé que les campagnes non segmentées

Ouvertures uniques :

10,22 % plus élevé que les campagnes non segmentées

Clics :

64,78 % plus élevé que les campagnes non segmentées

Bounce :

0,90 % plus bas que les campagnes non segmentées

Report comme abusif : 

5,74 % plus bas que les campagnes non segmentées

Désinscription :

8,98 % plus bas que les campagnes non segmentées

 

Un bon ciblage nécessite de collecter un maximum de données sur vos prospects et clients pour ensuite segmenter vos prospects en différents groupes. Nous avons déjà abordé la façon de segmenter votre base de données pour envoyer le bon message, au bon moment. Voici tout de même un rappel des différents types de ciblage qui continueront d’évoluer en 2016:

  1. Ciblage en fonction du profil (âge, profil sociodémographique, intérêts, etc.);
  2. Ciblage géographique (zone convoitée, emplacement actuel, etc.);
  3. Ciblage comportemental (dernière action posée, téléchargements, pages vues, etc.).

Pour en apprendre plus sur comment segmenter votre base de données clients, je vous invite à consulter notre article sur le « lead nurturing » pour l’immobilier.

emailing-immobilier
 

 

2. Le marketing automation de mieux en mieux intégré

L’automatisation, c’est ce qui vous permet d’envoyer le bon message, au bon moment, sans devoir être 24 h/24 derrière votre écran. En automatisant vos e-mails récurrents en fonction du cycle d’achat et du comportement de vos acheteurs/vendeurs, vous leur offrez une communication hyper-personnalisée et développez leur engagement sans devoir intervenir vous-même à chaque étape. 

L’automatisation vous permet, par exemple:

  • D’envoyer aux acheteurs des propriétés similaires actuellement en vente dès qu’ils visitent la fiche d’une propriété;
  • De faire un suivi personnalisé auprès de tous les prospects présents à votre visite libre le lendemain de l’événement;
  • D’envoyer immédiatement une liste de renseignements pour préparer un premier achat à tout primo-accédant qui remplit votre formulaire de contact;
  • Etc. 

On remarque de plus en plus que l’automatisation va au-delà des simples actions posées sur votre site web (téléchargement, inscription à une infolettre, etc.). Elle s’intègre maintenant à l’ensemble de l’expérience client (que ce soit lors d’une visite en agence, sur votre application mobile, etc.).

Les principaux outils d’emailing sur le marché offrent déjà des solutions d’automatisation plus ou moins élaborées. On s’attend à ce que ces fonctionnalités reçoivent beaucoup d’attention de leur part et deviennent de plus en plus sophistiquées.

mailchim-automatisation-mail
exemple de workflow automatisé (mailchimp.com)
 

3. Le responsive devient la norme, non plus une simple option

L’immobilier est le 3e secteur avec le taux le plus élevé d’ouverture et de lecture de mails sur mobile (55,24 %) (Sign-up.to2016 Email Marketing Benchmark Report (2016)).

La lecture de mails demeure l’action #1 accomplie sur smartphone. On estime qu’en 2018, 80 % des utilisateurs accéderont à leur compte mail sur un appareil mobile (The Radicati Group – Email Statistics Report, 2014-2018).

Pour rejoindre efficacement votre cible, vous devez impérativement tenir compte de cette réalité. Pour avoir un impact, votre communication par mail doit pouvoir s’adapter à tous les supports utilisés par vos prospects.

4. L’interactivité pour booster l’expérience de marque

L’emailing a longtemps été considéré comme un média où l’innovation était limitée. Cela dit, nous sommes maintenant loin de l’époque où un mail se résumait à quelques paragraphes de texte noir sur fond blanc. Images, vidéos, éléments interactifs : l’évolution des outils de création et de gestion de mails laisse de plus en plus de place à la créativité et à une expérience enrichie pour captiver vos lecteurs.

L’avènement du HTML5 a permis d’intégrer de plus en plus de contenus riches à même nos mails. Dans la dernière année, certaines entreprises ont repoussé les limites du mail traditionnel et expérimenté des concepts ambitieux. Ce mail de B&Q est considéré comme le pionnier de la nouvelle tendance des « kinetic mails » (des emails interactifs et dynamiques). En plus d’être 100 % personnalisé (avec le # unique du membre), il contient également un carrousel d’images interactif. On parle pratiquement d’un mini site web directement dans votre boîte courriel!

 

On sait que la compatibilité avec les différents services mails (Gmail, Outlook, etc.) est toujours un défi qui limite l’innovation dans l’emailing… Espérons que ces nouvelles percées pousseront les développeurs de ces différents services à suivre la vague et à améliorer la performance de leurs outils.

5. Un retour d’anciennes techniques pour capturer des adresses?

 

Pop-up box

On a cru qu’elles étaient mortes pour de bon, mais on les voit revenir en force ces derniers temps : ces fameuses pop-ups qui nous incitent à l’inscription. Pourquoi ce retour? La raison est simple : elles fonctionnent très très bien! 

exemple-smart-lightbox-popup
 

Les nouvelles pop-up boxes dites « intelligentes » n’apparaissent que lorsque l’utilisateur manifeste une intention de quitter la page ou de fermer la fenêtre. Elles sont donc beaucoup moins intrusives qu’une pop-up qui apparaîtrait au beau milieu du visionnement d’une fiche de propriété par exemple. Vous pouvez l’utiliser comme une dernière tentative de convertir le visiteur en abonné alors qu’il s’apprête à quitter votre site, le pire scénario étant qu’il quitte votre site sans s’inscrire (exactement ce qu’il s’apprêtait à faire de toute façon).

Le succès des pop-up boxes pour capturer des leads s’explique en grande partie par leur visibilité, leur proéminence et l’usage d’un appel à l’action clair (CTA). Leur usage continuera de se propager en 2016. 

 

Double opt-in

Le double opt-in est une pratique selon laquelle la demande d’abonnement à votre newsletter ne devient effective qu’après avoir cliqué sur un lien figurant dans un e-mail de confirmation. L’objectif est de valider que le destinataire est réellement à l’origine de la démarche d’abonnement.

Cette pratique a longtemps été jugée comme préjudiciable à l’efficacité marketing, puisqu’elle limite le nombre d’abonnés potentiels. Elle vous empêche par exemple de joindre les abonnés qui n’ont pas confirmé leur abonnement par simple oubli ou par paresse.

Par contre, cette pratique augmente le niveau de qualité de votre liste et vous diminuez par le fait même les risques que vos courriels soient identifiés par erreur comme du spam. Vous obtiendrez également des taux d’ouverture, de clics et de conversion plus élevés, puisque vos abonnés sont réellement intéressés par vos mails.

 
double-opt-in-mail-delivery
  

 

Contrairement à ce qui était annoncé à l’arrivée des médias sociaux, l’emailing est loin d’être mort ou dépassé. C’est, au contraire, l’un des meilleurs outils à maîtriser pour le succès de votre marketing web immobilier. Pour améliorer ou mettre en place une campagne d’emailing immobilier, je vous invite à consulter le reste de notre dossier complet consacré à l’emailing immobilier.

Et vous, utilisez-vous déjà l’emailing dans votre marketing immobilier ou prévoyez-vous vous lancer en 2016?

 

à propos

Stéphanie G. Caron

Article rédigé par Stéphanie G. Caron

Experte du marketing web, Stéphanie chapeaute la team de rédaction. C'est, en quelque sorte, notre rédactrice en chef, mais pas que! Au-delà de l'aspect rédaction et gestion de la ligne éditoriale, Stéphanie est aussi responsable du marketing de chaque article. Vous voyez ... Lire la suite

?>

Vous devez être membres pour participer au débat

Cliquez ici pour vous connecter à votre compte Immobilier 2.0

OU

Devenir Membre Immobilier 2.0 gratuitement