iphone immobilier

Aujourd’hui près de 10% des annonces immobilières sont consultées via un mobile iPhone et ce n’est qu’un début. Le mobile semble être l’avenir de l’annonce immobilière. Nous sommes donc allés interroger Luc Zuelgaray, mobile manager chez LogicImmo, afin d’en savoir un plus. Nous nous sommes ensuite penché sur la question : Qui sont les utilisateurs de Iphone ? Sont-ils de potentiels acheteurs ? Une récente étude d’Ocito, l’agence marketing mobile du groupe 1000mercis, nous a permis de dresser le profil des utilisateurs de l’iPhone.

 

L’iphone + immobilier = gros marché

L’iPhone n’est pas un gadget en ce qui concerne les annonces immobilières. Pour vous le prouver, nous sommes allés questionner Luc Zuelgaray en charge des applications mobiles chez LogicImmo qui est aujourd’hui leader sur ce nouveau support. Voilà quelques statistiques :

  • Nombre de téléchargements : 400 000 téléchargements en janvier 2010
  • Nombre de visites : 235 000 visites en février 2010
  • Nombre de pages vues : environ 5,4 millions de pages vues en février 2010
  • Soit près de 20 pages vues par utilisateurs, pas visites.
  • Temps moyen passé sur l’application : 6 minutes
  • Push notification : 10 000 personnes reçoivent quotidiennement les annonces mises à jour à temps réel sur leur iPhone.

L’application Iphone LogicImmo représente ainsi 10% des pages vues totales tous supports confondus.

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes, et ce n’est que le début !!! Les annonces immobilières sur mobile sont donc un enjeu de taille pour les portails web puisqu’ils représentent aujourd’hui près de 10% de leur trafic, et cette part risque de connaître une forte croissance dans un futur proche…

 

Qui sont les utilisateurs de mobile ?

Une récente étude réalisée par Ocito nous permet de dresser le profil des utilisateurs de iPhone et ainsi de mieux saisir les enjeux pour l’immobilier. On distingue sur le marché mobile 3 profils de consommateurs différents : – Les iphones – Les Smartphones : téléphone nouvelle génération offrant un accès à internet – Les terminaux classiques

Profils des possesseurs de iPhone

  • 64% sont des hommes, mais avec féminisation très rapide qui devrait rapidement équilibrer à 50/50
  • 40% ont entre 25 ans et 44 ans et
  • 41% ont plus de 44 ans
  • Il y a deux fois plus de Parisiens qui possèdent un iPhone
  • On constate une surreprésentation chez les CSP+ : 39,2%

iphone lieux

iphone csp

 

Profil des des mobinautes

  • Hommes à 58,3%
  • 50% à avoir moins de 35 ans
  • Surreprésentés à Paris et en Île-de-France
  • Surreprésentés chez les CSP+ : 29% de CSP+

Vous l’aurez compris les utilisateurs de iPhone sont tout simplement vos clients ! Ce nouveau support a donc un long avenir devant lui, et on risque d’assister à une bataille acharnée des différents acteurs du marché pour s’imposer sur ce dernier.

Ps : Étude réalisée fin 2009 et publiée en février 2010, par Ocito, groupe 1000mercis sur un échantillon de 112 000 personnes.

{include_content_item 1979}

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Stéphanie (Tout Mon Immobilier) says:

    @Sunzi
    Jusqu’à fin janvier 2010, Logic-Immo.com communiquait des chiffres de « téléchargeurs uniques », à savoir le nombre total de téléchargements d’application moins les téléchargements d’une ou plusieurs mises à jour par des utilisateurs ayant déjà téléchargé une première fois une version de l’application Apple iPhone Logic-Immo.com.

    Considérant que la totalité des éditeurs du marché n’ont pas cette rigueur, en particulier les éditeurs d’applications d’annonces immobilières concurrents, Logic-Immo.com a décidé de s’aligner sur les usages actuels du marché et de communiquer uniquement sur le total de téléchargements d’application.

    En toute transparence, Logic-Immo.com peut communiquer les étapes de la croissance de son appli depuis son lancement en mars 2009 : 93.000 téléchargements cumulés à fin T2/2009, 129.000 à fin T3/2009, 239.000 à fin T4/2009 et 416.000 à fin février 2010.

  2. Avatar
    Stéphanie (Tout Mon Immobilier) says:

    Les deux types de comptages sont justes, mais comme l’écrit Florian, il s’agit de savoir ce que l’on compte :

    a) les téléchargements uniques sans les mises à jour qui suivent (donc le nombre de personnes qui ont téléchargé l’appli au moins une fois)

    ou bien

    b) tous les téléchargements au global (MAJ incluses).

  3. Avatar
    Sunzi says:

    @Stéphanie (Tout Mon Immobilier) – Au moins c’est clair !

    De mémoire de Google, SeLoger a communiqué 180 000 téléchargements en janvier (cf. son communiqué de presse CA 2009), Reflex n’en parle pas trop (ou je n’ai pas trouvé).

    Cela veut dire que les chiffres de SeLoger, Reflex, … sont faux où vous voulez parler d’autres acteurs et si oui lesquels ?

  4. Avatar
    FlorianMas says:

    Je ne pense pas que les chiffres sont faux c’est juste la méthode de calcul qui différait : téléchargement mensuel vs téléchargement mensuel cumulé ce qui au final ne jouait pas en la faveur de LogicImmo. Il se son donc aligné sur la méthode de comptage de seloger.

    Pour info, l’application Reflex a été téléchargée 30 000 fois sur les 2 premiers mois de mis en service.

  5. Avatar
    Sunzi says:

    D’accord, je comprends mieux… j’en déduis de vos messages que SeLoger communique sur des chiffres cumulés et donc que vous avez pris le parti de communiquer également sur cette base de calcul ? Est-ce correct ?

    Deuxième point : plus on fait de mises à jour et plus on obtient des chiffres importants ?