Hier, si Mme Michu souhaitait vendre son appartement, rien n’était plus simple pour elle, soit elle faisait paraitre son annonce dans le journal local, ou dans celui des petites annonces, soit elle allait simplement voir l’agence immobilière de son quartier, ou de sa ville, et elle la chargeait de vendre sa propriété. Elle n’avait plus qu’à attendre et tout se passait très vite…

internet immobilier

C’est impressionnant comme les choses ont changées. Aujourd’hui, même si le principe reste plus ou moins le même, les canaux de distribution se sont énormément développés et la concurrence fait rage dans le secteur de la vente de biens immobiliers.

Le premier constat est la séparation forte entre le marché du particulier à particulier et le marché professionnel. Selon différentes études, la part serait à 50/50. Cependant, il ne faut pas oublier que les notaires commencent aussi à prendre leur part du gâteau et que cela fait partie du processus de beaucoup d’agences que de recruter leurs biens sur le marché du particulier à particulier.

internet immobilierDe plus, dans le cas où le propriétaire souhaite passer par une agence, souvent, il déposera son bien dans plusieurs agences sachant que cela ne lui coute pas plus cher. C’est donc à l’agence qui vend le plus vite que reviendra le bénéfice. Toutefois, beaucoup d’agences arrivent encore à décrocher des mandats exclusifs en anticipant les ventes de bien dans leur quartier.

Et demain alors ?

On voit de plus en plus de sites Internet ou d’agences totalement basées online proposant des business innovants et totalement différents. On retrouve, parmi eux, les agences low-cost qui proposent des tarifs avantageux pour récupérer le maximum de clients. Mais aussi des agences d’intermédiation comme Drimki (lire Drimki, l’innovation qui valorise les agences immobilières…) ou Mis-en-contact.com (lire Mis-en-contact : le premier comparateur d’agents immobilier sur internet ). Le créneau qu’ils utilisent est de proposer des outils innovants pour, par exemple, estimer son bien gratuitement grâce à des algorithmes poussés, voir la potentielle réaction du marché ou encore trouver la meilleure proposition faite par les professionnels si le bien est mis en vente. L’idée est bonne mais cela rajoute un intermédiaire ; cependant, cet intermédiaire propose une vraie valeur ajoutée pour les acteurs avec qui elle travaille (leads pour les professionnels, services et informations pour les particuliers).

internet immobilier

Dans tous les cas, si vous souhaitez mon avis, je pense que l’avenir pour décrocher des mandats exclusifs et faire renaitre la confiance avec les consommateurs actuels se basera sur plusieurs points :

– Donner le maximum d’informations aux clients potentiels

– Leur permettre de partager avec des professionnels du métier, voire avec des particuliers convaincus, la sacro-sainte création de communauté sera votre meilleure vendeuse.

– Le service. Plus vous proposerez de valeur ajoutée, plus vous aurez de clients. Je pense notamment à la comparaison, à l’estimation et au conseil. On ne vend pas sa maison tous les quatre matins, c’est donc une activité ou les propriétaires ont besoin d’être accompagnés, d’être rassurés…

Aujourd’hui, Internet permet de délivrer un maximum d’informations à ceux qui l’utilisent, tout le monde a donc la capacité de savoir ce qu’il veut savoir. Cependant, vu que tout va plus vite, la plupart des gens veulent l’information et l’aide tout de suite, il faut donc leur en proposer le maximum… Je crois à un retour à un marché simple où Internet et les nouvelles technologies seront les outils indispensables pour convaincre ses prospects et pour décrocher des mandats exclusifs.

Et vous ? Comment envisagez-vous l’avenir ?

{include_content_item 1979}

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    ayroles says:

    Bonjour,
    je suis entièrement d’accord avec vous!
    Les 3 points : information, communauté, service, sont très importants, je rajouterai professionnalisme qui englobe les 3.
    Devant tant de concurrence sur le marché, il est vraiment nécessaire de faire la différence et le web est un outil incontournable en la matière!
    Encore merci pour votre blog

  2. Avatar
    Stéphanie (Tout Mon Immobilier) says:

    Bonjour,
    avec les notaires, vous oubliez les avocats, qui au même titre, peuvent désormais et depuis très peu de temps, réaliser des transactions immobilières. La seule différence avec les notaires étant que les honoraires sont libres en la matière.
    A bientôt

  3. Avatar
    VincentLecamus says:

    Bonjour à vous deux!
    Merci pour vos commentaires.
    @ayroles : tout a fait d’accord avec vous, le professionnalisme est la chose la plus importante pour obtenir des mandats. Cependant, comme dans la « réalité » c’est difficilement mesurable sur Internet. La question que l’on peut se poser, c’est comment le mettre en avant sur ce canal? Quels seraient les outils pour parfaire son e-reputation? Débat intéressant…
    @Stephanie : je n’étais pas au courant. Merci pour cette info, je compte bien me renseigner très rapidement à ce sujet pour connaitre leurs pratiques et l’ampleur que prend ce phénomène.

    Vincent

  4. Avatar
    ayroles says:

    Pour répondre à Vincent sur « comment mettre en avant le professionnalisme d’une agence », rien ne vaut la recommandation : les clients ravis des services d’une agence seront ses meilleurs commerciaux ! Donc, il faudrait mettre en place un outil incitant les clients à laisser leurs avis.
    Cela fonctionne déjà très bien hors web..

  5. Avatar
    Antoine says:

    Bonjour,

    Merci pour ce blog et pour la qualité des sujets traités !
    Je suis évidemment en total accord avec vous. Je me pose toutefois encore une question, la notion de mandat exclusif est-elle encore possible en agence immobilière aujourd’hui?

    Quand je lis cet article, je comprend les nouvelles difficultés du marché, mais cette notion n’est pourtant pas totalement révolue…
    Combien une agence possède t-elle en moyenne de mandats exclusifs? et quelles actions mènent-elles concrètement pour y parvenir?

    De même, vous citez les nouveaux apports liés à l’internet, mais quel est le véritable rapport des agences immobilières face au web?

    Merci de vos réponses ! ;D