Le web vers le mobile

Le monde compte 3,01 milliards d’internautes en 2015. 31 % de ces internautes accèdent aux contenus disponibles sur le web depuis un mobile. Certes, le mobile n’a pas encore pris le pas sur les ordinateurs, mais cela ne saurait tarder. En effet, la progression du mobile par rapport à l’ordinateur a été de 39 % en 2014.

Le nombre d’internautes qui ne surfent que sur mobile est en constante augmentation. En janvier 2015, Nick Deeler, PDG de Google France déclarait :

En effet, ne pas être présent sur mobile, c’est se fermer à tout un pan des internautes. Mettez-vous à la place d’un acheteur potentiel qui se renseigne sur les biens immobiliers disponibles dans sa région tranquillement depuis son smartphone ou sa tablette. S’il arrive sur votre site et qu’il consulte une page qui n’est pas adaptée à son appareil, il y a fort à parier qu’il ne fera pas l’effort d’y rester et qu’il retourna dans les résultats de recherche pour trouver un site concurrent! Ne pas être présent sur mobile, c’est risquer de laisser passer des clients potentiels…

La tendance du mobile first

Notre recommandation? Pensez « mobile first ». D’abord le mobile, l’ordinateur après. Quand vous concevez un site web, pensez d’abord à sa version mobile avant de vous pencher sur la version ordinateur. Cela vaut également pour la refonte de votre site. Commencez par le mobile. Pourquoi?

Le mobile first : de l'idée de votre site à l'ordinateur en commençant par le mobile et les tablettes.
Le mobile first : de l’idée de votre site à l’ordinateur en commençant par le mobile et les tablettes.

Penser mobile first, c’est une méthode efficace pour aller à l’essentiel. Le mobile ne permet pas d’afficher autant d’éléments que sur un ordinateur. En vous concentrant d’abord sur le mobile, vous éliminez le superflu tant en termes d’interface que de contenu. Un moyen idéal pour créer une expérience visuelle qui touchera un maximum de visiteurs.

La tendance est simple à analyser : les Français passent plus de temps à naviguer depuis un ordinateur que depuis un mobile. Cependant, le mobile répond aux besoins compulsifs et aux moments plus personnels tandis que l’ordinateur est utilisé généralement dans un cadre professionnel. Un internaute français à la recherche d’un bien immobilier va certainement effectuer une recherche préalable sur son téléphone mobile, généralement via Google. En 2012, une étude de Rightmove, le premier portail immobilier anglais, annonçait déjà qu’une recherche sur trois dans ce secteur était faite sur mobile! Avec la progression de l’utilisation du mobile, le doute n’est plus permis. Il faut penser mobile!

Par ailleurs, une recherche sur cinq effectuée depuis un mobile concerne l’immobilier!

mobile-immo-1

Si vous doutez encore de l’utilité de penser mobile dans l’immobilier, ce chiffre devrait vous convaincre :

mobile-immo-2

Afin de ne pas manquer une opportunité de vendre un de vos biens immobiliers, suivez notre guide pour concevoir la meilleure expérience de navigation possible sur mobile!

Un site mobile pour l’immobilier

Le site mobile est une version allégée, ou repensée, de votre site. Son design est plus épuré et son contenu est simplifié pour accélérer le chargement. Dans ce cas, le développement est moins coûteux et généralement plus rapide; cependant, certaines fonctionnalités de votre site peuvent être perdues.

Un autre avantage du site mobile est la possibilité d’en créer une version différente par plateformes. Une version tablette 7 pouces, une version téléphone 5 pouces ou une version tablette 10 pouces… Vous pouvez offrir une expérience unique dédiée à chaque appareil mobile utilisé pour se connecter à votre site!

Les applications mobiles

Faire le choix d’une application mobile offre son lot d’avantages et d’inconvénients. Le fait de devoir installer une application sur son appareil pour simplement faire une recherche de bien immobilier peut apparaître au premier abord comme une contrainte pour l’utilisateur, qui préférera sûrement naviguer directement vers un site mobile depuis son navigateur.

Malgré tout, l’application a des possibilités non négligeables : les apports matériels du téléphone sont à votre disposition. La fonction de géolocalisation vous permet de proposer à l’utilisateur des biens immobiliers dans son secteur avec précision. De même, l’application peut stocker des informations dans la mémoire du téléphone sans que l’utilisateur n’ait forcément à se créer un compte sur votre site. Ainsi, il peut accéder facilement à ses précédentes recherches, etc.

Et si votre acheteur potentiel se désintéresse de votre application ou qu’il ne l’a pas ouvert depuis longtemps, vous pouvez le relancer avec le système de notifications intégré au téléphone. Imaginez : « Un bien répondant à vos critères est disponible ». Rien de tel pour fidéliser un acheteur potentiel et mettre en avant les biens que vous proposez à la vente!

Attention tout de même. Développer une application, c’est allouer le temps et le budget nécessaires à sa création sur les deux systèmes mobiles les plus répandus (iPhone et Android) minimum sans oublier la maintenance et les mises à jour rendues nécessaires par les évolutions régulières de ces deux systèmes. Un point à prendre en compte au moment de prendre votre décision.

Pour aller plus loin, découvrez les 5 mythes à oublier lorsque vous créez votre application mobile.

Un site Internet « responsive »

Le responsive web design est la tendance actuelle du développement de site web. On ne pense pas à un site pour téléphone et un site pour ordinateur. On imagine un site modulable. Un site qui s’adapte naturellement, quelle que soit la taille de l’écran sur lequel il est affiché!

Ce type de site Internet s’adapte en direct à l’appareil et offre une bonne expérience sur tous les appareils, pour l’utilisateur. Le site est donc cohérent avec son appareil et toutes les fonctionnalités sont bien présentes. De plus, l’internaute qui visite régulièrement votre site depuis son ordinateur n’est pas perdu en le redécouvrant sur mobile, car il retrouve tout ce qu’il y apprécie.

mobile-first-responsive-design

Mais tout n’est pas rose. Le nombre d’appareils aux tailles différentes est en constante évolution et si on pense avant tout aux ordinateurs, aux téléphones et aux tablettes, il ne faut pas oublier les phablettes : ces téléphones plus grands que la moyenne à mi-chemin entre un smartphone et une tablette. Le fait de devoir prévoir toutes ces adaptations peut rendre votre site plus lourd et donc moins rapide à exécuter sur un appareil utilisant une connexion Internet mobile.

N’oubliez pas non plus l’autre appareil qui a/aura besoin de votre site web adaptatif : les télévisions! Découvrez comment la télévision va révolutionner les sites Internet immobiliers.

Que choisir?

Chaque méthode a ses avantages et ses inconvénients. Tout dépend de l’utilisation que vous voulez en faire et c’est aussi une question de budget. Voici le meilleur choix en fonction de l’utilisation qu’un professionnel de l’immobilier peut/veut en faire.

contenu-opérationnels

Je suis déjà membre PREMIUM, me connecter pour voir le contenu

Avec tout ça, vous allez pouvoir être mobile et toucher pleinement votre clientèle, la fidéliser et rouvrir votre site 3 jours par semaine 😉

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    kindy says:

    Etre agent immobilier c’est n’est plus de remettre des clés à un client mais c’est aussi être au courant des derniers évolutions technologique pour rester au gout du jour et mettre par la même une fessé à la concurrence ringarde

  2. Avatar
    Jeanne says:

    Article très intéressant. Il est important de penser « responsive design » : la qualité de votre « version » mobile peut améliorer fortement le référencement de votre site !

  3. Avatar
    Laurence Maury says:

    Article très intéressant, j’aurais voulu savoir d’où tenez-vous la statistique « Une recherche sur cinq effectuée depuis un mobile concerne l’immobilier » ?

  4. Avatar
    Marc Pouliot says:

    D’ailleurs, la compatibilité mobile de votre site immobilier peut influencer positivement ou négativement votre référencement. En effet, Google incite maintenant tous les sites à être « mobile-friendly » afin de rester dans leur position sur les résultats de recherche. Je pense que d’ici peu, le responsive design sera une norme à laquelle il faudra se conformer.

  5. Avatar
    Blog Immobilier says:

    C’est vrai que faire attention à avoir un site dynamique disponible pour les mobile est une nécessité aujourd’hui!
    J’avais encore il y a quelques jours un site peu optimisé pour les mobiles, depuis que j’ai « refait la déco », mon trafic mobile a augmenté de 99,59 %!!!
    Et je n’ai pas encore de site mobile. Seulement un site plus « mobile friendly », mais les temps de chargement sont encore un peu long pour tous ceux qui n’ont pas des smartphones et tablettes dernières générations.
    Même si ces derniers représentent environ 60% de mon trafic mobile (je pense que ce chiffre est sans doute valable pour la plupart des sites ciblant un marché français), leur fréquentation a quand même augmenté de plus de 100%.
    C’est sur les mobile moins récents que la variation est réellement incroyable : + 400% pour certains appareils!!!

    J’ai hâte de voir le changement quand j’aurai pu mettre en place un véritable site mobile avec des temps de chargement bien plus rapides…