La startup belge SweepBright continue de monter en puissance. La proptech vient d’annoncer une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de la plateforme de financement participatif Anaxago. Pour rappel, SweepBright est un logiciel de transaction immobilière qui a fait le pari de se positionner principalement sur les devices mobiles.  Il y a deux ans, SweepBright avait déjà levé 2,3 millions d’euros. Depuis l’entreprise à pris la décision d’aller s’attaquer à de nouveaux territoires. A quoi doit-on donc s’attendre avec cette nouvelle levée de fonds.

Accélérer son déploiement à l’international…et sur le marché français

SweepBright mise donc principalement sur les terminaux mobile et un positionnement technologique. En effet, le logiciel est l’un des premiers du marché à proposer l’ouverture à des outils comme Zapier. Plus généralement l’ensemble des fonctionnalités mises en avant par le logiciel ont tendance à privilégier la dématérialisation et le nomadisme. Fort de ce positionnement, la jeune pousse belge est parvenue à capter 10% du marché belge en deux ans et compte 1000 utilisateurs. C’est sans doute son déploiement en force en Belgique qui pousse la startup à faire de même sur des marchés internationaux.

À commencer par la France : “Le marché français présente les mêmes problématiques pour le secteur de la  transaction immobilière que le marché belge, si ce n’est qu’il est dix fois plus grand”, explique  Raphaël Bochner, le CEO de SweepBright avant de poursuivre : “grâce à cette levée, nous pourrons profiter de l’appétit grandissant de ce secteur pour  se digitaliser, alors qu’il fait face à des challenges importants dus à l’arrivée de  nouveaux entrants, tels que les agences en ligne, ou la crise sanitaire qui impose  l’adoption accélérée de technologies, telle que les visites virtuelles ou la signature  digitale”. La plateforme en ligne souhaite donc consolider sa puissance en Belgique et atteindre les professionnels de l’immobilier français. 

En France, la crise sanitaire a accéléré la digitalisation des métiers de l’immobilier et a poussé les professionnels à se tourner vers des outils numériques. Pour l’heure, les ambitions de SweepBright sont encore théoriques. Toutefois, nous avons hâte de voir comment la startup va tirer profit de la transition digitale de l’immobilier dans l’hexagone.

Si vous vous intéressez à la problématique de la dématérialisation et/ou à celle du logiciel immobilier, je vous renvoie à l’article dédié de notre dossier dématérialisation de votre agence immobilière.

Cet article concerne SweepBright (Logiciels immobiliers) et Anaxago (Crowdfunding immobilier).

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium