Si la Proptech est un domaine qui ne cesse de faire couler de l’encre, c’est notamment parce que le secteur est particulièrement vivace. Les entrepreneurs qui se lancent dans l’aventure sont chaque jour de plus en plus nombreux. Et les investisseurs sont, eux aussi, au rendez-vous. A tel point que l’on ne peut plus couvrir toutes les levées de fonds du domaine. Comme vous le savez, les startups, les jeunes pousse, cela fait partie de notre ADN chez Immobilier 2.0. Avec l’essor de la Proptech on s’est dit qu’on allait justement en profiter pour retourner à nos premiers amours et vous proposer régulièrement des « tours du monde » des startups qui ont retenues notre attention.

Keyhole – Faciliter l’entrée dans un nouveau logement

Keyhole est une startup danoise qui propose de faciliter l’accès à la location. Les candidats paient un abonnement. En échange, la startup se charge de la caution.

L’ambition de cette jeune pousse est de rendre le marché de la location plus flexible. Pour ce faire, les candidats à la location sont exonérés de frais avant l’entrée dans un bien. Via une application, les parties prenantes de la location peuvent consulter paiement du loyer et abonnements. Ce qui sécurise autant les locataires que les propriétaires.

Cette solution s’avère être avantageuse pour les agents immobiliers ou les gestionnaires de biens, qui peuvent trouver plus facilement des candidats à la location pour leurs clients propriétaires.

Pays : Danemark
Année de lancement : 2019

Habity – Donner plus d’opportunités et de transparence au marché de l’immobilier

Habity est une startup suédoise qui souhaite apporter plus de transparence au marché immobilier en donnant une visibilité sur l’ensemble du parc du logement. Même ceux qui ne le sont pas encore. De quoi pallier l’asymétrie de l’information sur le marché immobilier entre toutes les parties prenantes de la transaction.

Le principe de cette startup est simple. Son site fonctionne comme un portail immobilier sur lequel des propriétaires peuvent lister leur bien. Ces derniers peuvent alors le publier, recevoir des offres ou tout bonnement refuser. L’intérêt est donc d’offrir à ces prospects plus de transparence, puisqu’ils peuvent recevoir plusieurs propositions de prix ou comparer leur bien avec des propriétés similaires. Ceci leur permettant de se faire une idée sur la valeur de leur logement.

En misant sur la transparence, Habity bouscule les codes du marché immobilier et offre de nouvelles opportunités. Aussi bien aux particuliers vendeurs et acheteurs… qu’aux agents immobiliers.

Pays : Suède
Année de lancement : 2017

Myyinvest – Attirer de nouveaux investisseurs avec des jetons

Dans l’immobilier, qui dit représenter tout ou une partie d’un bien avec des jetons dit… tokeniser.  C’est-à-dire permettre les transactions immobilières en transformant les assets en « tokens » (jetons), qui sont générés par la technologie blockchain. C’est justement ce que propose la Proptech immobilière Myyinvest.

La startup numérise des actifs immobiliers en jetons, dits tokens. Via cette représentation, les investisseurs peuvent alors avoir accès à des biens immobiliers. L’idée étant de leur permettre d’investir à des prix avantageux et de créer des liquidités pour les transactions immobilières qui ne peuvent pas être effectuées en dehors de la plateforme développée par Myyinvest.

Pays : Nigéria
Année de lancement : 2019

Popety.io – L’intelligence artificielle au service des opportunités de promotion immobilière

Si vous ne le connaissiez pas, je vous présente le lauréat du RENT Suisse : Popety.io. À l’aide de l’intelligence artificielle, cette startup immobilière aide les acteurs de la construction et de la promotion immobilière à dénicher de nouveaux terrains. Elle analyse ensuite le potentiel de rentabilité des zones convoitées par les professionnels de l’immobilier.

Avec cette solution, on assiste à tout ce que peut accomplit l’IA pour les professionnels de l’immobilier. Dopés au machine learning, les algorithmes de Popety.io peuvent fournir des données précises aux promoteurs et de fait, calculer la faisabilité d’un projet. Atout qui permet aux experts de réduire les risques lorsqu’ils souhaitent entreprendre une nouvelle construction. 

Popety.io Page Daccueil

Pays : Suisse
Année de lancement : 2018

Homedot – Créer plus d’opportunités sur le marché grâce aux acheteurs

Le concept de la startup Homedot est à la fois le même et l’inverse de la startup Habity.

En effet, la startup Homedot a développé une plateforme sur laquelle de futurs acquéreurs renseignent leur quartier ou leur zone de prédilection. Des propriétaires peuvent alors renseigner leurs biens, qui ne sont pas encore sur le marché, sur ces zones correspondantes. La plateforme rentre ensuite en contact avec des agents immobiliers, qui vont pouvoir récupérer ces prospects et leur proposer la meilleure offre.

Le positionnement de cette startup est intéressant. On a ici affaire à un portail immobilier qui capte des leads avant de les communiquer aux agents immobiliers. Néanmoins, il ne s’agit pas d’un portail à proprement parler, car potentiellement, il n’y a pas de projet immobilier. Homedot fonctionne davantage comme une base de données.

Pays : Royaume-Uni

Datacasas – Dématérialiser les process de transaction de la promotion immobilière

Datacasas est une startup espagnole qui analyse le comportement des prospects pour booster des projets de promotion immobilière.

La plateforme développée par la Proptech met en ligne un aperçu de projets immobiliers et analyse la motivation des prospects. Selon la réaction des internautes, un projet neuf pourra alors être poussé ou non. Enfin, la plateforme offre aux parties prenantes d’un projet immobilier (promoteurs et acheteurs) la possibilité de commercialiser un projet immobilier.

Cette startup présente l’avantage de permettre aux promoteurs de digitaliser leur process de transaction.

Pays : Espagne
Année de lancement : 2017

WeCOMPLETE – Dématérialiser la transaction de A à Z

WeCOMPLETE est une startup qui permet à toutes les parties prenantes de la transaction de suivre toutes les étapes de la vente en ligne.

Le but de cette solution est de simplifier et de fluidifier la communication entre les professionnels de l’immobilier, leurs clients et les notaires. Pour ce faire, WeCOMPLETE a développé une seule plateforme pour centraliser toutes les étapes. Soit de la signature du mandat à la signature du compromis de vente.

Au-delà de proposer un produit complet, on espère que ce genre de solution deviendra une norme, étant donné tous les bénéfices qu’apporte ce type de plateforme. À savoir : des délais raccourcis, plus de transparence et une meilleure communication entre les parties concernées par la transaction.

Pays : Royaume-Uni
Année de lancement : 2018

Inmoblex – L’intercabinet à l’international

La France n’est pas le seul pays où l’offre immobilière peut s’avérer limitée. La startup colombienne Inmoblex souhaite également donner l’opportunité aux agents immobiliers de partager leurs mandats.

À la manière d’un outil d’intercabinet comme Lici ou Interkab, Inmoblex propose aux agents immobiliers de partager leurs mandats avec d’autres agents immobiliers. Enfin, si deux agents coopèrent, ils pourront partager la commission.

La startup Inmoblex invite donc les professionnels de l’immobilier à coopérer et à saisir d’autres opportunités. Soulignons que la plateforme développée est intercontinentale. En effet, elle permet à chaque agent utilisateur de se connecter avec des agents internationaux aux États-Unis, au Mexique, en Espagne ou en République dominicaine.

Pays : Colombie
Année de lancement : 2017

Homeflow – L’agence de communication « plus-plus »

De prime abord, lorsqu’on consulte le site Internet de la startup Homeflow, on le prend pour une solution de création de logiciels. 

Sauf qu’on voit dans sa philosophie qu’elle place le site Internet comme le cœur des outils d’une agence, avec des fonctionnalités de CRM directement intégrées au site Web (ce qui n’exclut pas les sites Internet de la société de faire la passerelle avec le logiciel de l’agence). Une philosophie que l’on ne retrouve pas forcément partout ailleurs, où c’est le logiciel qui est mis en avant. 

Ici, le site Internet est vu non plus comme une vitrine, mais comme un véritable outil de gestion de leads, gestion de la relation client et de valorisation de l’expertise de l’agence. 

Homeflow Homepage Startup Agence De Communication Proptech

Pays : Royaume-Uni
Année de lancement : 2006

monLogement.ai – Les chatbots applicables au service de l’immobilier

La baseline de monLogement.ai est « l’intelligence artificielle au service du logement social ». Bien qu’intéressant et méritant, il ne faudrait pas limiter le concept de cette startup à ce secteur de l’immobilier.

En effet, monLogement.ai propose des chatbots dopés au machine learning. Cet outil de chat virtuel s’adresse à plusieurs cibles : les futurs occupants d’un logement (demandeurs de logement, acquéreurs) et… les gestionnaires locatifs.

La startup monLogement.ai présente donc une startup qui peut améliorer la communication entre les professionnels de l’immobilier et leurs clients, et, par conséquent, la qualité de leurs services.

Nous vous avions promis, dans notre Tour du monde des startups immobilières, de renouveler cette expérience. C’est maintenant chose faite, et croyez bien qu’on vous en réserve bien d’autres. Parmi les startups Proptech que nous avons citées, plusieurs mots ont particulièrement retenu notre attention : transparence, opportunités, dématérialisation et intelligence artificielle. Peut-être parce que ces concepts vont ensemble! On espère que ces startups vous ont motivés et inspirés!

Pour ceux d’entre vous qui souhaitent creuser le sujet de la Proptech, je vous invite à retrouver l’article dédié de Vincent Lecamus sur le sujet.

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite