Ça se bouscule du côté des iFunders américains ! Après Divy Homes et sa valorisation à 2 milliards, c’est au tour de la startup Orchard de réaliser une levée de fonds pharaonique. La proptech américaine vient de lever 100 millions de dollars en série D. Quel est le business model de cet acteur de l’Funding ? Et quelles sont ses ambitions ? 

Un système basé sur le “trade up and cash offer”

Comme nous l’avons expliqué dans notre article dédié à l’iFunding, ces startups cherchent à disrupter les iBuyers. Non pas en rachetant le bien d’un propriétaire en un mois, mais en avançant l’argent à ces derniers. En ce qui concerne Orchard, son modèle repose sur du “trade up and cash offer” soit, sur « l’échange et offre en argent”. Concrètement, un client va identifier une propriété qu’il souhaite acquérir. Il reçoit ensuite une proposition pour son bien actuel. Si la plateforme accepte, elle s’engage à transférer l’argent et à revendre l’ancien logement du propriétaire. La startup Orchard garantit une vente en 90 jours ou propose de racheter le bien elle-même. 

Une startup candidate à l’entrée en bourse et valorisée à 1 milliard 

Selon le PDG et le co-fondateur d’Orchard, Court Cunningham, ce tour de table aurait permis à sa startup de porter le total des fonds à 255 millions de dollars et d’être valorisée à 1 milliards. De plus,  l’iFunder aurait triplé ses revenus ainsi que doublé sa présence et ses effectifs l’année dernière. Par ailleurs, les spéculations quant à son éventuelle entrée en bourse vont bon train depuis la nomination de Patrick McClymont au poste de directeur financier. Ce dernier aurait un certain passif dans l’introduction boursière. Sans parler du fait que cette valorisation nous rappelle fortement la récente entrée en bourse d’Offerpad, coté à 2,7 milliards de dollars. Le PDG d’Orchard a toutefois précisé que son entreprise deviendrait publique mais ne disposait pas de calendrier précis. 

Vers l’acquisition de nouveaux marchés et le développement de nouveaux services

C’est le but auquel répond cette levée de fonds. D’après M. Cunningham, la société new-yorkaise prévoit d’attaquer quatre nouveaux marchés en 2022 . Ceci, après s’être implantés récemment en Floride ou encore sur les côtes ouest et sud-est des États-Unis. L’iFunder Orchard a également annoncé vouloir développer un outil de gestion d’offres. Étant donné ses ambitions, on imagine que l’acquisition de ces 4 nouveaux marchés s’accompagnera de recrutements, voire d’un autre outil pour perfectionner sa plateforme.

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium