Auparavant appelée Vesta, la jeune startup Lilloise vient de récolter 4 millions d’euros auprès d’investisseurs tels que Xavier Niel ou encore auprès de fonds d’investissements américains et anglais qui avaient soutenu Dailymotion, Deliveroo ou Pinterest. Pour l’instant, l’iBuyer souhaite seulement attaquer le marché lillois.

Que propose Zefir ?

Dans la lignée des autres iBuyers, la plateforme propose de racheter un bien immobilier en 30 jours grâce à des process complètement digitalisés. Concrètement, lorsqu’un propriétaire passe par Zefir, il peut réaliser une estimation en ligne et reçoit une première offre d’achat en 24h puis une offre finale en 7 jours. Quant à la rémunération de la startup, celle-ci applique une commission de en 7 et 8% sur la valeur du bien. La plateforme se charge ensuite, elle-même, des visites et de la revente du bien.

Quelles ambitions pour la startup ?

Jusqu’à présent l’iBuyer ch’tit a pu racheter une vingtaine de biens immobiliers dans la métropole lilloise. Ce qui lui a permis d’enregistrer un chiffre d’affaires de plus de 4 millions d’euros. La startup se fixe pour objectif d’acquérir une propriété par jour dans la capitale du Nord-Pas-de-Calais. En investissant pleinement ce périmètre, Zefir entre ici en concurrence avec un autre acteur de l’iBuying français : Homeloop. La plateforme s’est installée dans plusieurs métropoles de l’Hexagone comme Lyon, Nantes, Paris et enfin Lille. 

Reste à savoir comment la proptech Zefir va se développer dans les mois ou années à venir. Soit attaquer d’autres marchés, vendre ses leads à des agences immobilières et/ou recruter de nouveaux talents.

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium