Cela fait maintenant quelques petites années que la blockchain fait parler d’elle dans l’immobilier. Avec, ces derniers temps, des applications très concrètes comme la mise en vente d’une partie d’un hôtel, la tenue de la première AG de copropriété ou encore une transaction immobilière complètement dématérialisée et sécurisée grâce à cette technologie. Le RENT est donc l’événement tout désigné pour faire le point sur les innovations apportées par la blockchain. Une table ronde animée par Romain Cartier et où sont intervenus Godefroy Jordan (SmartHab), Hervé Moal (Arp-Astrance), Guillaume Perrodin (Syment), Isabelle Vrilliard (ImmOpinion) et Nicolas Tissot (Conseil supérieur du notariat).

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Pourquoi la blockchain s’impose-t-elle dans l’immobilier;
  • Les avantages et les risques de cette technologie pour le secteur;
  • Les différents points sur lesquels la blockchain va influer dans l’immobilier;
  • Les premiers exemples d’utilisation de cette technologie dans l’immobilier.

Blockchain, bitcoin… des technologies nébuleuses, mais qui s’installent

Une technologie qui fait passer internet dans une nouvelle ère

C’est Hervé Moal qui a entamé la conférence en interpellant l’assistance et en demandant qui, parmi cette dernière, connaissait le protocole TCP/IP. Face au silence du public l’intervenant a précisé que c’était derrière cette technologie, pourtant inconnue du grand public, que se cachait toute la technique derrière l’échange d’emails. Aujourd’hui, quelque chose d’aussi conventionnel que recevoir et envoyer des emails se cache derrière une technologie qui reste nébuleuse pour la plupart des gens. Et pour lui, la blockchain est en passe de générer la même révolution que le protocole TCP/IP. Même si elle demeurera floue pour la plupart des gens, cette technologie va permettre à Internet de passer dans une nouvelle ère. Notamment en permettant de trouver une nouvelle voie pour sécuriser les transactions monétaires ou de valeur (contrat, acte notarié, de données). 

Des technologies dont l’immobilier a besoin

Pour Godefroy Jordan de SmartHab, la blockchain est une technologie qui permet notamment de stocker et de crypter des données. C’est pour lui la manière la plus simple de résumer les intérêts de cette dernière. Mais derrière cette définition somme toute sommaire, il ne cache pas le fait que la blockchain répond à un véritable besoin du marché. « Dans l’immobilier, l’interaction se fait entre personnes qui ne se font pas confiance et cette interaction est entremêlée avec du juridique et du relationnel. Désormais, avec cette technologie, on va pouvoir s’échanger des actifs immobiliers beaucoup plus facilement. La blockchain ne va pas remplacer, mais améliorer mon rapport à la clientèle ».

L’intervenant pointe ensuite du doigt les différents arguments qui permettent à la blockchain de se positionner comme une future révolution pour le monde numérique et notamment celui de l’internet immobilier. 

Vous êtes déjà membre Premium ?

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des startups dans leu ... Lire la suite