Instagram ou Snapchat? Google ou Facebook? Institut de mesure reconnu officiellement pour tout ce qui a trait à la mesure d’audience, Médiamétrie a notamment pour vocation d’indiquer les acteurs qui récoltent le mieux l’attention des internautes français. Chaque année, l’organisme dresse un classement des sites web les plus consultés et des habitudes comportementales des internautes français. En somme, Médiamétrie nous indique qui sont les sites les plus consultés et comment les Français interagissent avec ces derniers. 

Constat : un Internet toujours plus puissant et mobile

D’après les calculs de Médiamétrie, 92 % des foyers français sont désormais connectés, ce qui porte le total d’internautes mensuels à 53,1 millions. Pour une moyenne quotidienne de 2 h 12 de temps passé sur la toile.

Soulignons que l’institut a mesuré un total de 37,4 millions de mobinautes (des internautes mobiles) quotidiens. Plus encore, il précise que 4 internautes sur 10 utilisent EXCLUSIVEMENT leur mobile pour naviguer sur le web. 

Les 15-34 ans sont, sans conteste, la tranche d’âge la plus impactée par la démocratisation du mobile. Plus de 80 % du temps qu’ils passent à naviguer sur Internet est capté par le mobile. Chez les 35-49 ans, ce ratio tombe, mais reste au-dessus de la moitié (57 %).

En somme, si vous cherchez à capter sur Internet des prospects dont l’âge est compris entre 24 et 49 ans, il y a forcément plus d’une chance sur deux pour qu’ils voient votre message via leur mobile. 

Quelques conseils devant ce constat

1. Vos publicités et vos landing pages doivent être conçues pour une visualisation sur mobile. Cela passe aussi bien par l’affichage de tous les éléments que par la navigation, qui doit être réfléchie pour correspondre aux besoins du tactile. 

2. Votre site Internet doit être pensé pour une navigation via ces devices. Vos call to action, formulaires et autres éléments interactifs doivent s’adapter au tactile et aux fonctionnalités des smartphones (les numéros doivent permettre d’appeler directement le négo en cliquant dessus, les fonctionnalités de partage doivent permettre de se transférer des éléments en utilisant des applications…).

Internet pour s’informer : une opportunité pour le content marketing

La principale activité des Français sur Internet est l’information. En effet, en 2019 en moyenne, 44,6 millions de visiteurs uniques se sont rendus chaque mois sur des sites et applications d’actualité.

Pour nous, qui utilisons Internet principalement pour le marketing, cette information n’est pas inquiétante. Au contraire, même. Cela signifie que les internautes utilisent Internet pour aller à la recherche de contenus à valeur ajoutée. Pour l’immobilier, qui est un domaine où les professionnels doivent se positionner comme des experts, c’est une aubaine. Car, à l’heure où l’on se demande si le content marketing a toujours un sens (au vu de l’explosion du nombre de contenus disponibles sur la toile), on voit ici que les internautes sont prêts à passer du temps à rechercher des informations de qualité. 

Tout le travail va être maintenant de positionner correctement son contenu auprès de ces internautes…  

Mise au point sur les réseaux sociaux

Et bien entendu, si l’on parle de positionner du contenu face aux internautes et potentiels prospects, il nous faut aborder le sujet des réseaux sociaux. Devenues des incontournables sur Internet, ces plateformes sont désormais primordiales pour les professionnels qui utilisent le web pour développer leur notoriété ou encore générer des leads.

Savoir quels sont les réseaux les plus fréquentés, et par qui ils sont fréquentés, nous permet de prévoir les stratégies et budgets à mettre en place sur chaque plateforme. 

Si Facebook domine le podium depuis maintenant plusieurs années, ce n’est pas pour autant que le classement des réseaux sociaux est immuable.

Facebook : le colosse aux pieds d’argile? 

On sait que les chiffres de Facebook vont en déclinant depuis quelques années. Du moins, c’est le ressenti partagé par la plupart des experts en marketing en ligne. Cependant, le réseau s’est hissé tellement haut, que même avec des résultats qui déplaisent aux actionnaires, la plateforme demeure un indispensable. 

Cependant, un coup d’œil sur les réseaux sociaux plébiscités par les jeunes générations nous amène à nous questionner sur l’avenir de la firme de ce cher Mark Zuckerberg. En effet, il faut attendre le classement des 25-34 ans pour que Facebook retrouve sa place de premier sur le podium. Pour les 20-24 ans, le réseau est à la seconde place. Et il redescend à la troisième si l’on observe les habitudes des encore plus jeunes… 

Taux Couverture Reseauxsociaux 2434ans

Concrètement, cela change quoi pour les professionnels de l’immobilier? Hé bien que dans le cas où vous cherchez à toucher des profils de jeunes actifs, le réseau n’est plus forcément le seul levier de diffusion de vos campagnes. D’ailleurs, sa place de « levier principal » est clairement remise en question. Au vu de ces résultats, Instagram et Snapchat devraient de plus en plus faire partie de vos campagnes de communication.

Taux Couverture Reseauxsociaux 2024ans

Toutefois, le classement de Médiamétrie nous ramène à la réalité sur un point : Facebook a tout de même rassemblé 24 millions de visiteurs uniques, uniquement sur le mois d’octobre 2019. On ne va donc pas délaisser le réseau tout de suite… Simplement, on a la confirmation qu’il est temps de se poser et de réfléchir à une nouvelle stratégie sur les réseaux sociaux.

Snapchat : le réseau que vous allez utiliser dans le futur? 

On remarquera notamment la progression de Snapchat auprès des 25-34 ans. En effet le réseau au fantôme se positionne à la seconde place, avec 42 % des internautes de cette tranche d’âge déclarant être des utilisateurs actifs du réseau. Si l’on observe les 20-24 ans (qui sont également sur le point d’arriver sur le marché), on observe que le réseau est à la toute première place, avec 82 % des interrogés qui utilisent celui-ci quotidiennement. À titre d’information, sur cette tranche d’âge, Facebook est loin derrière, à la deuxième place avec 54 % des interrogés utilisant encore le réseau social. 

Alors, comment utiliser Snapchat dans l’immobilier, me demanderez-vous? Tout d’abord, en vous appropriant le réseau et ses particularités. Dans un précédent article, nous vous avions présenté comment le compte Snaplistings utilise le réseau social pour créer de l’urgence sur ses annonces de location. L’agent qui gère le compte organise régulièrement des « flash listings », des publications éphémères où les candidats à la location d’une propriété sont invités à postuler via Snapchat avant que la publication ne disparaisse. 

Second conseil que je vous donnerais pour Snapchat : jouez sur la spontanéité. Le réseau fonctionne sur la proximité qu’il crée entre les utilisateurs. Plongez votre communauté dans votre quotidien, les galères dans les bouchons, les moments de joie au sein de l’agence, les ouvertures des bouteilles de champagne avec les clients… et, de temps en temps, les mandats que vous visitez. Snapchat est une vitrine pour votre agence par procuration. Sur le réseau, on doit vendre un style de vie, une personnalité et des valeurs… 

Dernier point à garder à l’esprit : Snapchat est un réseau extrêmement jeune. Et je ne parle pas ici de la date de création du réseau. L’auditorat type du réseau va demander une approche particulière. Vous devez adapter votre ton, vos messages et vos éléments de langage afin qu’ils correspondent à un public jeune. Prenez le temps de poser une stratégie pour vous attaquer au réseau.

Pour le dire franchement, vous ne trouverez pas forcément votre prochain mandat sur Snapchat. Par contre, vous allez pouvoir vous forger une réputation solide auprès des primo-accédants, des futurs locataires… en somme, toutes les personnes qui vont rentrer sur le marché immobilier dans un futur proche. 

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite