On pourrait presque croire que c’est une blague… mais oui WeWork a récemment été introduit en bourse. Le tout pour une valorisation de 9 milliards de dollars. Soit 5 fois moins que la somme voulue par la société il y a environ deux ans. Rappelons que Adam Neumann le fondateur de Wework visait une valorisation à 45 milliards de dollars. Ayant été la source de nombreuses péripéties qui ont failli coûter la vie à l’entreprise, le fondateur a depuis été évincé de la société. WeWork a bénéficié du soutien de son actionnaire historique Softbank.

De quoi souffler, mais pas encore de quoi se réjouir chez WeWork

Mais au-delà de cette introduction en bourse réussie, l’entreprise semble aller bien mieux. Les nouveaux dirigeants ont passé du temps à réduire les coûts, aussi bien en tranchant dans les effectifs qu’en renégociant les loyers de certaines localisations… voire en abandonnant certains locaux. Faisant preuve de beaucoup plus de rigueur, l’entreprise semble enfin avoir appris à respecter l’argent… Beaucoup plus qu’à l’époque où la téquila coulait à flot et ou des chaises étaient balancées à travers les vitres des bureaux de la société… (pour ceux qui ne savent pas de quoi on parle, quelques recherches Google sur les fêtes se déroulant chez WeWork devraient résoudre le problème).

La société s’est notamment adossée avec un SPAC, une structure purement financière, avant son introduction. Ce qui a permis de rassurer les marchés. De surcroît, sa roadmap est beaucoup plus stricte. Cependant, soulignons que WeWork n’est toujours pas rentable. Malgré sa politique de rigueur, l’entreprise a encore besoin de soutien et d’injection de liquidités.. en attendant un marché qui pourrait justement faire décoller le coworking suite au Covid…

Le coworking, la nouvelle star des entreprises ?

La crise du Covid a mis en difficulté WeWork mais a peut-être été également à l’origine d’un changement de mentalité salvateur pour l’entreprise. En effet, si les espaces de coworking ont été désertés pendant les premiers mois de la crise, les questions qui se posent désormais placent leur proposition au cœur de toutes les entreprises. Le télétravail est en passe de devenir une organisation du travail normale et acceptée, et des acteurs comme WeWork ont leur coup à jouer auprès des grandes entreprises.

D’un côté plus trivial et gossip, l’histoire de WeWork ne fait pas couler de l’encre que chez les professionnels de l’immobilier et les journalistes tech. En effet, on a appris que plusieurs projets cinématographiques étaient en cours de réflexion. Sachant qu’il y a déjà eu en mars 2021 un film de produit et diffusé sur la plateforme de VOD Hulu, avec tout de même Ashton Kutcher ou encore Gwyneth Paltrow… il semblerait qu’il n’y ait pas que dans la proptech que WeWork soit bankable !

Poursuivre ma lecture au sujet de WeWork et du coworking

Je ne peux que vous conseiller notre article qui revient justement sur la montée en puissance de WeWork et sur la chute de ce colosse aux pieds d’argile.. qui a rénové ses fondations.

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium