[Cet article à été publié en mars 2014 et remis à jour le 05 Décembre 2016] Nous nous retrouvons aujourd’hui pour le premier article de notre série consacrée à l’emailing. Moins cher que le papier, une visibilité sur les actions de la cible après réception, instantanéité, l’emailing est un moyen de communication cumulant les qualités. Toutefois, suite à l’explosion de Facebook, Twitter et autres, on se demande si l’emailing ne doit pas être remplacé par le marketing des réseaux sociaux. On va éclaircir ce point dès maintenant : non, l’emailing n’est pas mort. L’emailing a simplement évolué pour s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs. En tant que marketeur, vous devez donc vous adapter à ces nouvelles façons de consommer l’e-mail. Dans le premier article de notre dossier consacré à cette pratique, nous allons nous attarder sur les chiffres et les objectifs de l’emailing. 

Cet article fait partie du dossier : Emailing et immobilier.

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Quels sont les objectifs d’un emailing;
  • Quels sont les différents types de mails qui fonctionnent;
  • Les chiffres à connaître pour se lancer dans une stratégie d’emailing.

L’EMAILING ENCORE ET TOUJOURS

Avec l’explosion des réseaux sociaux, beaucoup prédisaient la mort de l’emailing, jugé obsolète. Une question se pose : à une heure où Facebook totalise 1,23 milliard de comptes, Twitter, 241 millions et YouTube, 1 milliard, doit-on continuer à investir dans l’emailing? Les prédictions se sont-elles révélées justes ou, au contraire, l’emailing a-t-il encore de beaux jours devant lui?

LES CHIFFRES DE L’EMAILING 

Un outil de communication qui demeure dans les habitudes des internautes

L’emailing reste aujourd’hui le moyen de communication le plus efficace. Il se place devant les moteurs de recherche et les réseaux sociaux. Et pour cause, Sarbacane Software, l’éditeur du logiciel Sarbacane (le logiciel d’emailing le plus répandu actuellement en France), nous informe que 94 % des internautes consultent une fois par jour leur boîte mail. Plus fort encore, 72 % des utilisateurs de boîte mail iraient consulter leur boîte de réception jusqu’à 6 fois par jour

Une étude du syndicat de la communication directe qui date de 2016 révèle que 87 % des Français ont déjà réalisé un achat suite à un mailing commercial, et 82 % d’entre eux se sont déjà rendus dans un commerce suite à la réception d’un e-mail. Des chiffres qui démontrent que l’intérêt commercial de l’emailing est toujours présent à la fois pour les marques, mais aussi pour les consommateurs. 

L’emailing est devenu mobile

Comme pour le reste de la navigation Internet, le mobile est toujours en croissance et ce sont 67 % des utilisateurs de boîte mail qui la consultent via un device mobile en 2016. Pour aller un peu plus loin dans le détail, c’est 52 % de mobinautes sur smartphone et 15 % de mobinuautes utilisant une tablette. On voit ici l’intérêt d’adapter son contenu à tous les supports, puisque se couper des terminaux mobiles, c’est potentiellement se couper de 67 % de sa base de données! 

mailing_mobile

LES « MOMENTS » DE L’EMAILING

Il convient également de s’intéresser aux moments les plus propices selon les utilisateurs pour une lecture d’e-mail. En effet, savoir quand votre cible va vous lire vous permet d’adapter votre discours et de maximiser le retour sur investissement de vos campagnes. Le syndicat national de la communication directe a réalisé une étude portant notamment sur les instants où les internautes consultent leurs mails.  

Voici les instants de vie les plus propices à la consultation d’e-mails selon cette étude : 

  • 81 % des interrogés regardent leurs mails dès qu’ils ont une notification;
  • 62 % vont le faire dans les transports;
  • 48 % vont consulter leurs mails pendant les repas;
  • 43 % consultent leurs mails pendant qu’ils sont dans un magasin;
  • 42 %, aux toilettes;
  • 35 % profitent des bouchons pour lire leurs e-mails. 

On peut également s’intéresser aux moments de la journée : 

  • 73 % des interrogés consultent leurs mails dès le réveil;
  • 69 % le font sur leur temps de travail;
  • 79 %, le soir devant la télé;
  • 81 %, le soir, dans leur lit, avant de s’endormir. 

Selon ces chiffres, vous avez donc plus de chances d’être lu si vous envoyez un mail en soirée à vos prospects. Vous pouvez également axer votre communication sur l’un des instants de vie. On peut voir que les internautes consultent leur messagerie lorsqu’ils n’ont rien d’autre à faire ou lorsqu’ils sont en position d’attente. Vous pouvez introduire cette notion dans votre emailing pour donner l’impression d’un message personnalisé. 

emailing_stats

LES OBJECTIFS DE L’EMAILING

On va d’abord s’intéresser aux objectifs remplis par ce moyen de communication. Qu’il s’agisse de fidéliser un lectorat, de relancer des clients ou bien d’en acquérir de nouveaux, l’emailing est un des moyens d’y arriver. Pour cela, il existe deux types d’emailing, chacun ayant ses spécificités et remplissant un objectif précis.

  • La newsletter : Utilisée pour fidéliser son audience, la newsletter n’a pas un but proprement commercial. Elle ne se concentre pas sur une offre, mais sur du contenu que vous diffusez auprès d’une cible intéressée. Cette pratique de rétention des utilisateurs s’intègre parfaitement à une stratégie de contenu. Vous pouvez proposer aux internautes de retrouver, de façon périodique, l’actualité immobilière de leur zone d’activité, l’index des prix, etc. L’important est de proposer un contenu qui soit intéressant pour l’internaute et qui puisse être renouvelé régulièrement.

  • L’emailing commercial/promotionnel : Ici, c’est clairement le produit, le service ou l’événement qui est mis en avant. Un design alléchant et une phrase d’accroche sont les principaux composants de ces campagnes. On va se servir de ce type d’emailing pour proposer une offre spéciale, communiquer sur un événement… L’objectif ici est d’activer le prospect, qu’il effectue une action qui vous permette d’aller plus loin que ce que vous pouvez faire juste avec son e-mail. 

Voici deux exemples d’emailing :

emailing_template

 
newsletter_immo2
 

On observe ici la différence entre les deux types. L’emailing promotionnel est beaucoup plus focalisé sur le design et la volonté de déclencher une action chez le lecteur. On va retrouver un call-to-action très visible autour duquel tourne l’ensemble de l’habillage de l’emailing. C’est le point central de l’e-mail tandis que, si l’on se concentre sur la newsletter, on peut voir que c’est un format qui fait la belle part au contenu. Il y a principalement du texte, les titres sont mis en avant au lieu de visuels et les seuls call-to-action que l’on peut voir sont destinés à amener l’internaute sur la suite des articles. Au premier coup d’œil, on peut percevoir les objectifs de ces deux types d’emailing; l’autre est clairement plus orienté sur le contenu partagé. 

emailing_conclusion_article_1_dossier
 

L’emailing reste également un moyen simple de contacter un maximum de prospects pour le coût le plus faible, et le suivi possible est tout simplement énorme. Taux de clics, taux d’ouverture… autant de repères pour mesurer l’efficacité de sa campagne précisément et le retour sur investissement effectué. Si l’emailing n’est pas à abandonner, il apparaît clairement que ce canal de communication doit être supporté par d’autres actions. La présence en ligne ne se joue pas sur un seul front, mais bel et bien sur une multitude. C’était le premier article de notre dossier sur l’emailing; vous pouvez retourner au sommaire du dossier ou bien consulter le prochain article « Construire une base de données fiable pour l’emailing »

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn... Lire la suite

?>

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Jonathan Loriaux says:

    Et pour le secteur immobilier, l’emailing est certainement un investissement très rentable. Pensez par exemple aux possibilités offertes par la géolocalisation, qui est une technologie abordable en emailing (bien plus que sur les réseaux sociaux) et très pertinente pour ce secteur.

    Par contre, il faudra réfléchir en profondeur à la stratégie éditoriale. Le contenu reste la partie la plus importante, et c’est dans le marketing de contenu que l’on trouve le plus de synergies entre l’emailing et les réseaux sociaux !

  2. Vade Retro says:

    Bonjour,

    Merci pour cet article intéressant !

    Certes l’emailing n’est pas mort et vous faites bien de le dire.

    Cependant, nous avons remarqué au fil des années de nombreux abus autour de l’email commercial. Dans de nombreux cas, les expéditeurs ne respectaient pas les bonnes pratiques d’une campagne d’emailing (disposer d’une base d’adresses emails saines et collectées légalement, préciser un lien de désabonnement dans l’email, respecter une fréquence d’envoi raisonnable…) En conséquence et à tort de nombreux utilisateurs l’ont assimilé à du spam.

    Nous pensons chez Vade Retro Technology qu’il faut informer, inciter les expéditeurs à respecter les bonnes pratiques de l’emailing pour des campagnes performantes et éviter une confusion de genres.

    Nous avons la conviction chez Vade Retro que tous les emails commerciaux ou toutes les communications marchandes ne sont pas mauvaises, au contraire. C’est juste qu’elles sont moins prioritaires.
    Il est donc important de marquer une distinction entre une communication prioritaire, un e-mail commercial moins-prioritaire et un spam.

    Concrètement un email prioritaire, est un e-mail interpersonnel (envoyé par un partenaire, un prestataire ou un collaborateur ou un proche).
    Un emailing est une information à caractère commercial (une publicité ou une newletter) sollicitée par le destinataire, mais moins prioritaire.
    Un spam est quant à lui une communication « polluante » considérée comme inutile, superflue par les destinataires et doit être supprimée

    Je vous souhaite une bonne journée.
    Au plaisir de discuter avec vous.
    Arthur

  3. Rachat credits says:

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour cet article que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt.
    Je pense que l’e-mailing commercial peut avoir une connotation négative auprès de certains destinataires, ce canal s’essouffle de plus en plus.
    Le développement des réseaux sociaux est peut être un levier de relance.

  4. réduire son impôt says:

    Un grand merci pour l’auteur de cet article ! C’est vraiment très intéressant !
    Je pense que l’e-mailing et les réseaux sociaux sont inséparables pour soutenir une bonne stratégie marketing durable.

  5. immobilier Miami says:

    L’e-mailing peut avoir plusieurs objectifs. Comme par exemple avoir une bonne notoriété dans le cas d’une newsletter. L’envoi régulier d’emails à plusieurs abonnés permet d’avoir une communauté autour d’un site et surtout de pouvoir fidéliser ses abonnés. Ainsi, vous pouvez gagner la confiance de vos lecteurs. L’emailing pourra vous donner également l’occasion de lancer de nouveaux services et nouveaux produits.

  6. immobilier neuf paris says:

    L’e-mailing n’est pas du spam comme la plupart des gens pensent. Le spam c’est l’utilisation frauduleuse et avec axcès de l’e-mailing. Donc, il ne faut pas les confondre. Pour éviter cela il faut bien respecter les règles et surtout ne mentez pas à l’internaute.

  7. courtier en crédit immobilier says:

    Merci pour ce blog.
    Je trouve que cet article aide beaucoup aux entreprises de se développer. L’e-mailing est vraiment un moyen de communication rapide et efficace.

  8. investissement immobilier says:

    « e-mailing n’est le levier… » C’est tout à fait le contraire ! L’e-mailing fait partie de ces leviers de webmarketing performant, simple et surtout rapide. Mais il faut bien établir une bonne stratégie pour réduire le taux de désabonnement en e-mailing.

  9. Référencement site internet says:

    Voici quelques astuces pour garder ses abonnés. Soyez transparents en vous communicant, faites des envois réguliers mais évitez le mass mailing sans oublier de bien cibler les destinataires à qui vous souhaitez envoyer vos courriers, personnalisez bien vos emails et surtout sachez gérer vos fréquences d’’nvoi.
    Article très intéressant !
    Merci !
    Si vous avez besoin d’aide pour le référencement du site de votre entreprise, n’hésitez pas à nous contacter. Boite2.com met à votre disposition ses expertises et son professionnalisme en référencement.

  10. ABITASUD says:

    C’est l’e-mailing n’est pas mort!!!! Même Google y croit: en effet la firme de Mountain View vient de lier Gmail et les pages Google+. Ce maillage permet la récupération dans la boite gmail de toutes les adresses des contacts sur GG+. Non le marketing mail n’est pas mort…

Vous devez être membres pour participer au débat

Cliquez ici pour vous connecter à votre compte Immobilier 2.0

OU

Devenir Membre Immobilier 2.0 gratuitement