On s’était prêté à ce jeu l’année dernière. Cela s’était-il réalisé ? Regardez les prévisions de Florian ici, et les miennes ici 😉

 

Tout d’abord des infos métiers

L’information ultra-locale – l’avènement de l’open-data

img_carto

On a vu cette année que le SEO a pris de plus en plus de place dans vos stratégies web. Or, pour être bon en SEO, il faut répondre aux demandes de l’internaute, c’est la règle numéro 1 !

Aujourd’hui, la demande de l’internaute, c’est d’avoir un maximum d’information pour prendre sa décision d’achat ou de vente. Et, pour cela, il y a les informations classiques de l’immobilier (surface, pièces, âge, etc.) et les informations liées au quartier. On voit maintenant une bonne partie des sites afficher les POI (Points d’intérêts) autour des biens. Cependant, on a la capacité d’afficher de nombreuses autres informations pour faciliter la prise de décision des internautes : écoles, démographie, criminalité, etc. En effet, les données sont ouvertes depuis quelques temps et sont maintenant de bonnes qualités. Avec un bon développeur, de belles choses sont réalisables.

Oui, ça fait longtemps que l’on en parle ! Mais, l’information est que c’est maintenant démocratisé, enfin « démocratisable ». Pour des sommes mensuels très correctes, il devient simple d’afficher des données très précises sur vos fiches d’annonces, sur vos sites, dans vos vitrines, etc. Il existe plusieurs services qui prémachent le travail, de manière plus ou moins qualitative. Je pense notamment à des services comme Kelquartier, ou Home’n’go.

L’avantage est double : se positionner sur les requêtes de vos clients (référencement naturel) et conserver l’internaute chez vous – montrer votre professionnalisme.

 

La mise en avant des performances des agents et des agences immobilières

note-agent-immo

Et le professionnalisme, c’est important ! Suite à mon article sur le sujet de la recherche par agent ou agence, vous comprendrez que je suis convaincu qu’aujourd’hui le particulier cherche un agent ou une agence de qualité pour faciliter son travail. Avec la place que prend le marché de particulier à particulier, c’est aussi une solution pour damer le pion à cette partie du secteur.

On voit fleurir de plus en plus de services en France et aux Etats-Unis sur cette problématique. En tant que professionnel, vos clients vous googlise et vont voir vos profils sur les différents réseaux traditionnels : Facebook, Linkedin, Google +, etc.

Or, dorénavant, il y a de nombreuses plateformes dédiées pour les professionnels de l’immobilier, où vous pouvez mettre en avant votre marque et vos profils pros ! Quand ces plateformes auront une aura grand public, elles deviendront un incontournable.

Je n’ai jamais cru au discours « on ne note pas une agence comme on note un restaurant ». Les particuliers non plus ; c’est d’ailleurs une vraie demande de leur part, une réassurance et une sorte de contre-pouvoir : « de toute façon, je pourrais le noter ». Tout cela pour dire que c’est l’année où l’on va vraiment voir fleurir cela.

Et comme pour ceux qui ont été les premiers à croire en Google Adresse, les premiers qui choisiront la bonne plateforme pour communiquer sur leur performance et se mettre en avant, seront difficiles à détrôner. A bon entendeur…

 

Et du côté de la technologie

La consommation de vidéo par les particuliers va exploser

streaming-mobile

On en parle depuis plusieurs semaines/mois, le combat de la 4G est lancé par les opérateurs téléphoniques. Or, on sait un peu moins de la moitié de la population a un smartphone. Les forfaits incluant la 4G se sont vendus et vont continuer de se vendre comme des petits pains. Le résultat d’un internet à haut débit, partout avec soi, sera la forte consommation de contenus riches, et notamment de vidéos.

On a déjà vu l’augmentation très rapide de la qualité d’affichage des smartphones et la nécessité de mettre des photos de qualité sur les annonces même pour les versions mobiles. Aujourd’hui, l’internaute sera en demande contenu vidéos et pourra les visionner partout, sans problèmes.

Aujourd’hui, un site qui n’est pas optimisé mobile est « has been » et donc rejeté directement par l’internaute. Et demain, quel statut auront les annonces sans vidéos ?

 

Les interfaces connectées

ibeacon-immobilier

C’est drôle car on ne fait pas tout un battage médiatique autour de iBeacon d’Apple et pourtant… Pour ceux qui ne connaissent pas iBeacon, il s’agit d’un système de géolocalisation ultra-précis, qui fonctionne même à l’intérieur. Bref, en un mot, une sorte d’outil permettant d’utiliser des objets connectés avec votre iPhone.

Donc, je me ballade dans la rue, on peut me lancer une promotion sur un blouson, si je passe à côté d’une borne de magasin. Et, comme vous, vous ne vendez pas des blousons, il faut réfléchir à des innovations pour l’immobilier !

Mise en situation :

Promoteur – Un mobinaute se balade dans un lieu où vous êtes en train de construire des résidences. Vous positionnez des bornes dans le quartier qui leur donnera l’information en avant-première : « Vous voulez habiter dans le quartier ? »

Agence immobilière –  Même situation, mais vous pourriez lui pousser une question du type : « ça vous intéresse de connaître les prix au mètre carré ici ? » Et qui ça n’intéresse pas…

Devant un bureau de vente ou une agence, il pourra jouer avec votre vitrine en interagissant entre son iPhone et vos annonces…

Reste à savoir jusqu’où pourra aller l’acceptation de la part du chalant de l’intrusion que cela génère et quel pouvoir il aura pour gérer le niveaua de communication avec iBeacon. Mais, en s’y adaptant bien, il y a de belles choses à imaginer.

Je m’attends à voir de nombreuses start-ups naître, en se basant sur cet outil. Encore une fois, à bon entendeur 🙂

 

Et enfin, un peu plus business

La performance au centre de vos décisions

Man analyzing financial data and charts on computer screen

Enfin, cela fait plusieurs années que c’est le cas, mais, grâce au web et au mobile, on peut maîtriser chacune de ses dépenses et connaître le résultat que cela génère. Après avoir rencontré plusieurs entreprises qui utilisaient cela à la perfection, je ne comprends pas vraiment pourquoi ce n’est pas encore le cas dans l’immobilier.

Aujourd’hui, vous dépensez de l’argent sur de nombreux supports : des pure players webs, du boitage, des emplacements papier, etc. Or en mettant une bonne stratégie en place, vous pourriez savoir ce que vous rapporte chacun des médias. Vous seriez donc à même de piloter votre stratégie de dépense et de connaître l’impact de chacune de vos campagnes de promotions.

Maintenant, si vous voyez un client vendeur, vous pourrez lui dire : si vous prenez un mandat exclusif, je vous mettrais en avant ici, ici, ici et là, je vous générerai entre 8 à 10 visites sous 1 mois (en acceptant que le bien au prix 🙂 ).

Bref, vous deviendrez maître de vos dépenses et surtout de votre communication on et offline.

 

Voilà ma vision des tendances qui se dégageront au courant de l’année 2014. Croyez-vous en ces usages ? A quoi pensez-vous d’autres ?

Et bien entendu, dans le prochain article, Florian se fera un plaisir de compléter ma vision par la sienne sur les tendances de l’immobilier en 2014 !

 

 

 

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Pascale d says:

    Article judicieux qui dit enfin l essentiel sur la stratégie à mettre en place pour vendre le bien rapidement.en effet,les acteurs du marche immo doivent être en phase (vendeur,agent,acheteur).aujourd hui les acheteurs sont aguerris et veulent des biens au bon prix et en bon état/bonne présentation!une des étapes essentielle est celle du home Stalingrad ou certains agents ont compris l intérêt d inclure ce service dans leur commission!signe immodko home Staging Bessieres 31

  2. Avatar
    Anthony Tresontani says:

    Bonjour Vincent,

    L’iBeacon permet en effet un localisation plus précise. Néanmoins, la précision GPS est actuellement très suffisante pour le domaine de l’immobilier (environ 10m en moyenne). C’est ce que nous utilisons chez Panomagic 🙂

    Anthony

  3. Vincent Lecamus
    Vincent Lecamus says:

    Bonjour Anthony,

    iBeacon permettrait d’interagir directement avec la vitrine d’une agence immobilière. Le GPS permet de voir les biens qui sont à proximité. Ce n’est pas la même utilisation 🙂

    Je ne connaissais pas votre application, je vous envoie un mail pour en savoir plus 🙂

    Vincent.

  4. Avatar
    stephanie Rey says:

    Bonjour Vincent,
    Il faut penser au Home Setting qui voit le jour ! On s’interesse à l’acheteur en lui offrant les conseils d’un décorateur compris dans le prix de vente pour l’accompagner avant, pendant et aprés la vente tout en s’appuyant sur une plate-forme et une application web de gestion de projet.
    On réinvente la relation commerciale entre les professionnels de l’immobilier, de la construction et les décorateurs d’intérieur en permettant à chacun de se concentrer sur ce qu’il sait faire de mieux.
    Merci
    Stéphanie