Temps de lecture : 16 minutes

Ça paraît assez incroyable mais nous sommes plus proches de la fin de 2022 que du début. Fort de ce constat, nous avons voulu faire une rétrospective immobilière et proptech de ces 7 derniers mois. Levées de fonds vertigineuses à plusieurs centaines de millions d’euros, lancement dans le metavers, nouvelles tendances d’achat immobilier… nous avons presque tout vu ! Néanmoins, il ne faudrait pas prendre, à tort, ces temps forts comme un simple rappel des faits immobiliers marquants en 2022. Ils nous permettent à nous mais surtout aux professionnels de l’immobilier d’identifier les tendances phares du marché et de les exploiter; quel que soit le métier immobilier concerné. De quoi se positionner rapidement sur ces tendances et être toujours aligné avec les besoins et les aspirations de ses prospects immobiliers !

Nous vous proposons ci-dessous les actualités les plus marquantes par catégorie de tendance. Pour vous repérer, voici le sommaire :

Web 3 : metavers, blockchain et NFT

C’est sans doute le mot que nous avons le plus lu et inscrit dans nos articles : le métavers. Cette plateforme tout droit venue du Web3 a occupé une place prédominante au cours des 7 derniers mois. Et d’ajouter que le Blockchain et les NFT étaient eux aussi de la partie. La fin de l’année 2021 nous avait d’ailleurs donné quelques signaux avec la vente de biens virtuels à plusieurs millions d’euros sur Decentraland puis le changement de nom de la maison-mère de Facebook, devenu Meta. Pour résumer ces actualités, nous avons tout simplement vu le Web3 prendre forme, notamment en y intégrant le secteur de l’immobilier.

Comment le Metavers a rapporté 60 millions de dollars à la startup Everyrealm ?

Everyrealm, c’est avant tout l’histoire d’une plateforme d’investissement immobilier qui a bien réussi son coup, celui de se spécialiser dans le métavers immobilier. Via des NFT, la startup achète des droits sur des terrains virtuels et peut revendre des parcelles à des acheteurs. Son coup fut si bien joué qu’il lui rapporta 60 millions de dollars, et avec lui, une panoplie d’investisseurs très curieux de découvrir une nouvelle façon de créer, d’acheter et de vendre des biens immobiliers virtuellement.

Pourquoi c’est marquant ? Parce que c’était très bien joué et que cela a permis de voir concrètement l’usage que l’on pouvait faire du métavers dans l’immobilier.

Blockchain et immobilier – Barnes qui a signé  sa 1ère vente en cryptomonnaie à Miami

Le 1er février 2022, Barnes a signé sa première vente en cryptomonnaie avec la devise Ethers (ETH) via la Blockchain.

Deux choses sont notables au travers de cette news. Tout d’abord, le fait que cette marque immobilière spécialisée dans le luxe prenne un virage tech aussi prononcé. Enfin, l’utilisation de la devise Ethers, connue pour être une monnaie virtuelle stable et indexée sur le dollar américain.

Les Agences de Papa qui se lancent dans le metavers et…. lèvent 4, 75 millions de dollars pour lancer leur plateforme Versity

Quelle que soit l’actualité des agences de papa, nous savons qu’elle fait et fera toujours couler beaucoup d’encre. Même si le projet métavers de la marque reste encore fictif, son projet est de créer une copie numérique du monde réel dans son métavers Versity et de permettre aux professionnels de l’immobilier de créer les biens immobiliers en 3D.

Le fait notable de cette news est de voir une marque immobilière française se lancer à l’assaut du métavers. Pour ce qui est de son l’atterrissage, nous sommes – tout comme vous – face à une inconnue.

Le  lancement du 1er hotel virtuel dans le Metavers

Le titre en lui-même est déjà incroyable et pourrait même être pris pour un poisson d’avril, il n’en est rien. Millenium hotel est une marque d’hôtel qui s’adresse aux millenials. Elle a lancé son premier hôtel virtuel au mois de mai dernier en proposant à ses clients de « rester sur place » grâce à des tokens dédiés.

Ce lancement pose plusieurs questions : d’abord quel usage le secteur de l’hôtellerie peut-il faire du métavers ? Quelle expérience peut-il créer en sachant que ses clients ne pourront pas dormir dedans ? Quelle est leur cible ? Même s’il ne s’agit pas d’immobilier, le business est sensiblement proche de celui de l’immobilier. Les pros de l’immobilier (notamment les promoteurs ou encore les agents immobiliers) peuvent s’inspirer des réussites et des ratés de ce genre de business dans le métavers.

Moriss Immobilier qui ouvre son centre commercial dans le metaverse

Nous revenons à l’immobilier. Le groupe d’agences immobilières Moriss a annoncé l’acquisition de terrains virtuels sur Sandbox et Decentraland. Ceci pour y ouvrir un centre commercial virtuel et promouvoir ses activités dans l’immobilier commercial et d’entreprise.

Ici, ce sont surtout les branches immobilier commercial et d’entreprise qui sont concernées. Cependant, le projet métavers de Moriss Immobilier pose d’autres questions : faut-il voir en ce chantier virtuel une nouvelle façon de faire de la publicité sur sa marque ? Ou encore, les agences du futur seront-elles dans le métavers ? Pourra-t-on toujours faire des rendez-vous clients dans une agence physique et y afficher des mandats ? Vous avez 4h et nous n’avons pas la réponse 😉

Metaverse immobilier : La startup Zigbang qui développe son bureau virtuel mondial

Zigbang est une startup sud-coréenne spécialisée dans le courtage immobilier. Elle a lancé à la fin du mois de mai Soma : une plateforme métavers qui abrite des bureaux virtuels. Cet espace virtuel a pour but de faciliter la collaboration à distance entre tous les employés de l’entreprise, ceux-ci pouvant être basés à l’international.

Voilà une autre nouvelle qui a de quoi faire écarquiller les yeux. Comment et pourquoi travailler dans un environnement totalement virtuel ?  Cette startup semble y avoir trouvé son compte et elle n’est pas la seule. Le réseau immobilier eXp Realty a également conçu ses propres bureaux virtuels via sa plateforme Virbela. La question à se poser est la même que pour Moriss Immobilier : quid de l’avenir des agences physiques ? Nous avons quand même apporté quelques éléments de réponse via l’actualité de Zigbang 😉

L’ agence immobilière belge qui a mis en vente une maison réelle…et a offert sa copie numérique dans le métaverse

L’agence immobilière en question s’appelle Zimmo. Elle a publié une annonce peu commune : la vente d’une maison réelle… et de sa version numérique en NFT, celle-ci étant disponible sur Decentraland.

Cette vente est tout bonnement inédite ! Une vente d’un bien physique et de son double numérique dans le metavers : nous n’avions jamais entendu parler de cela auparavant. Par ailleurs, cette actualité est intéressante à plus d’un titre : ce genre de proposition de ventes immobilières peut être un nouvel argument commercial pour vendre des biens réels ou encore représenter une nouvelle solution d’investissement d’immobilier. 

Le premier immeuble tokenisé bientôt vendu à Londres ! #web3 #blockchain

Ça s’est passé chez nos voisins d’Outre-Manche, à Londres plus précisément. Des promoteurs immobiliers ont souhaité donner la possibilité aux investisseurs d’acheter des parts d’un immeuble. Ceci en token sur la blockchain, au cours d’une opération d’une valeur de 140 millions de Livres Sterling.

Pourquoi c’est marquant ? Parce que cela montre le rapprochement effectif entre le secteur de l’immobilier et la technologie Blockchain. Par ailleurs, c’est inédit dans la vente immobilière de tokens avec usage et enfin, ça se passe à Londres. Il y a fort à parier que ce type de projet s’exporte sur l’Hexagone !

La montée en puissant de l’investissement locatif

Deux startups ont particulièrement retenu notre attention : Beanstock et Masteos, deux plateformes spécialisées dans l’investissement locatif. Mais au-delà de démontrer l’intérêt de promouvoir une activité d’investissement immobilier, la percée de ces startups démontre une chose : la désintermédiation séduit les prospects investisseurs.

Proptech – La startup Beanstock qui lève 12 millions d’euros pour devenir le leader de l’investissement locatif en France

La startup Beanstock a développé une plateforme digitale qui a pour but de faciliter l’accès à l’investissement locatif. L’achat d’un bien se fait directement sur sa plateforme, sans intermédiaire. Au mois d’avril, elle a levé 12 millions d’euros pour étendre son maillage. Ceci, 2 mois après avoir annoncé qu’elle s’exportait en Angleterre et en Espagne.

2 actualités fortes en l’espace de 2 mois, c’est une performance. La croissance de Beanstock démontre toutes les opportunités que revêt l’achat immobilier (voire la vente d’un bien par extension) sans intermédiaire. Sans oublier l’attrait grandissant pour l’investissement locatif en France. Il peut donc être judicieux de s’appuyer sur cette donnée pour proposer d’autres types d’accès à la propriété pour vos prospects immobiliers.

Proptech – La startup Masteos qui lève 40 millions d’euros pour dominer le marché de l’investissement locatif européen

Peu de temps après Beanstock, c’est la startup Masteos qui a réalisé une grosse levée de fonds. Elle a amassé 40 millions d’euros pour devenir le n°1 de l’investissement locatif en Europe en 202 et proposer à terme, un parcours client sans intermédiaire depuis son smartphone.

Pourquoi ça nous a marqués ? D’abord pour la somme en elle-même, 40 millions d’euros ce n’est pas rien. Cela veut donc dire que la startup Masteos et l’activité immobilière qu’elle attaque sont prometteuses. À l’instar de Beanstock, cela démontre que le marché de l’investissement locatif a le vent en poupe et que les professionnels de l’immobilier ont tout intérêt à diversifier leurs activités.

Bonus : Masteos et Beanstock ont visiblement les mêmes velléités : le marché européen. Faut-il s’attendre à un bras de fer entre ces 2 proptech ?

…et de la gestion locative et du coliving

Ces deux secteurs ne sont pas synonymes mais ils s’adressent aux mêmes prospects : les investisseurs, les propriétaires et les locataires. Voyons comment ces 2 secteurs d’activités se sont démarqués.

Microsoft qui attaque le marché de l’immobilier….et de la gestion locative ?

Fin mai 2022, on a appris que Microsoft recrutait des équipes d’ingénieurs en Chine pour créer un projet immobilier : Bing Rentals. Celui-ci aurait pour but d’améliorer la recherche de locations longue durée mais pas que. Exploiter la data locative pour conquérir le marché de la gestion locative.

L’actualité en tant que telle est déjà surprenante. C’est comme si Google annonçait qu’il se lançait dans la gestion locative. Par ailleurs, elle démontre tout le potentiel de la gestion locative : sa data, ses opportunités de marché, les outils qui pourraient être développés… Enfin, l’importance de se lancer dans cette activité voire, de diversifier ses métiers tout court.

Coliving : Colonies qui débloque 1 milliard d’euros !!

Colonies est une startup connue pour avoir créé des habitations de coliving à destination de citadins. Actuellement implantée en France, en Belgique et en Allemagne, elle a obtenu une promesse d’investissement jusqu’à 1 milliard d’euros auprès du fonds américain Ares Management.

Pourquoi c’est important ? D’abord pour la somme totale de cette levée de fonds qui est colossale. Ensuite parce que cela démontre que le covid n’a pas entraîné la mort du coliving. Ce type de location à la croisée des chemins entre coworking, colocation et prestations d’un hôtel tend à devenir une alternative à une location classique. Les dernières levées de fonds de Roof et de Sharies appuient ce constat. De plus, cela dénote deux changement : la façon de consommer l’immobilier et l’expérience qu’en attendent des locataires. Nous glissons progressivement d’un immobilier de propriété vers un immobilier d’usage.

Le marché de l’ibuying en ébullition

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le concept de l’ibuying : cela consiste à racheter la maison d’un propriétaire et à lui faire une proposition de vente en 48h. Opendoor, anciennement Zillow, Casavo, Homeloop ou Zefir, nombreux sont les acteurs qui se sont lancés dans ce marché et ont voulu l’étoffer…pour le meilleur et pour le pire.

Proptech : l’ibuyer italien Casavo lève 400 millions d’euros pour devenir un futur Zillow

Casavo est une startup italienne qui s’est lancée dans le marché de l’ibuying il y a maintenant 5 ans. Elle est basée dans plusieurs villes en Italie, en Espagne (Madrid) et au Portugal (Lisbonne). Elle a levé 400 millions d’euros très récemment pour attaquer de plus belle le marché européen (dont la France avec Paris en ligne de mire) mais pas que… Réponse en-dessous !

400 millions, encore un chiffre qui donne le tournis. D’une part, cela démontre que l’ibuying peut fonctionner si on sait apporter de la (bonne) valeur à son offre initiale. En l’occurrence, Casavo a misé sur une proposition de rachat sous 48 heures, la revente rapide du bien via des agences immobilières partenaires ainsi que sur des services de rénovation intérieur et de conciergerie. De plus, la proptech italienne veut devenir un portail immobilier comme Zillow.

Enfin, d’autres ibyers témoignent de l’ébullition de ce marché. Février dernier, L’iBuyer lillois Zefir levait 20 millions d’euros pour viser 1 milliard d’euros de volume transactionnel. Deux autres acteur se sont malheureusement fait connaître pour avoir montré les limites de ce modèle. Dernièrement, la startup brésilienne Loft a licencié 12% de son personnel et Zillow a dû cesser ses activités d’ibuying fin 2021.

La modélisation 3D depuis son smartphone

C’est une petite révolution qui sera vraisemblablement à portée de mains, pour l’instant, à la portée des détenteurs d’un smartphone. La modélisation 3D a elle aussi le vent en poupe et promet quelques petites révolutions pour les professionnels de l’immobilier. C’est ce que l’on va voir avec deux news.

Google lance Immersive View : une nouvelle façon de faire visiter un quartier à vos clients ?

Au mois de mai, Google a annoncé une nouvelle fonctionnalité pour Google Maps : Immersive View. Un outil qui permet d’avoir un rendu 3D d’une ville, des rues et des bâtiments. Le tout, depuis son smartphone.

Primo, la nouvelle expérience de Google Maps est pour le moins bluffante. Elle est à mi-chemin entre Bien’Ici et l’univers du jeu vidéo. Par ailleurs, il faut souligner un large panel de possibilités pour les pros de l’immobilier, soit principalement une nouvelle expérience client. Notamment autour des visites pour les acheteurs immobiliers.

Apple lance une API pour créer des plans 3D : RoomPlan

Juin dernier, Apple a lancé une API qui permet de réaliser des plans 3D via un Iphone et/ou un Ipad : RoomPlan.

Pourquoi ça nous a marqués ? Parce que cela peut devenir une petite révolution pour de nombreux acteurs de l’immobilier : agents/ promoteurs immobiliers mais aussi pour les syndics et administrateurs de biens. Plusieurs opportunités s’offrent à ces pros : nouvelle expérience de visite virtuelle, nouvelles façons de faire du homestaging. Enfin, l’avantage principal reste que cette API permette  de créer des plans 3D directement depuis son Iphone et/ou son Ipad. À condition d’en avoir un bien sûr :/ 

Formation et amélioration de sa pratique

Les news qui vont être répertoriées ne correspondent pas à une tendance en tant que telles. Disons qu’elles permettent de tirer des enseignements à savoir : mieux se former pour améliorer sa pratique et donc, sa relation-client immobilier.

Près d’une agence immobilière sur 2 pratique des discriminations raciales

Le bilan est tombé à la fin du mois de mars. Selon une campagne de testing, SOS Racisme a constaté que près d’1 agence immobilière sur 2 acceptait encore les demandes illégales et discriminatoires de leurs propriétaires.

Il va sans dire que ce chiffre nous a mis un coup. Non seulement parce que des formations existent pour se former à la non-discrimination dans son activité immobilière, mais surtout pour l’image de la profession. Si l’étude de l’association révélait principalement des discriminations raciales, rappelons que la discrimination commence à partir du moment où la sélection d’un candidat se fait sur la base d’une spéculation sur sa situation personnelle. Autrement dit, il est facile de tomber dedans…et de se retrouver avec une amende de 45 000€. Un seul mot d’ordre : la formation !

Ecologie Immobilier – Fifth Wall lève 500 millions de $ pour décarboniser le secteur de l’immobilier

Autre actualité qui, cette fois-ci, pourra davantage se rapporter à la transition énergétique et à la Loi Climat. La société de capital-risque Fifth Wall, axée sur la technologie immobilière, a levé 500 millions de dollars pour créer son premier fonds climatique. Objectif : décarboniser l’industrie immobilière et surtout en donner les moyens.

500 millions de dollars c’est (encore une fois) énorme pour commencer. Ce qui est intéressant c’est toute la promesse qu’il y a derrière cette levée de fonds : la création d’un fonds climatique et surtout un engagement réel et matériel. Autre information à prendre en compte, la visée internationale de ce fond climatique. On ne sait pas encore si la France est concernée ou non mais une chose est sûre, cela peut considérablement faire bouger les lignes. Ces derniers mois, l’actualité climatique et les normes liées à la Loi Climat ont pris beaucoup de place. Si des formations et des moyens financiers/ matériels se déploient, c’est forcément une bonne nouvelle pour l’expertise des pros de l’immobilier, pour leurs clients et enfin, pour la planète !

Pour ceux qui vont travailler au mois d’août, nous vous invitons à tester les formations du campus à 9,97€ par mois !
Nous l’admettons, c’est chauvin, mais au fond vous n’avez rien à perdre 🐘

Bonus : nos actualités poisson d’avril

Vous avez été nombreux à réagir à nos news spécial Poisson d’avril. Forcément cela nous a fait rire et cela nous a marqués. Pour conclure cet article, nous ne résistons donc pas à l’envie de vous les repartager ci-dessous :

Puisque nous parlons de poissons, nous profitons de cette conclusion pour vous souhaiter de belles vacances ! Enfin, n’hésitez pas à partager à votre tour les news qui vous ont le plus marqué en 2022 !

News Marquantes Immobilier Proptech Immo2

à propos

Article rédigé par Marline Blain

Forte d'un background journalistique implacable, d'une capacité rare à retranscrire l'information et passionnée de littérature : faîtes confiance à la plume de Marline pour vous guider, vous rassurer et faire de vous l'un des vecteurs de l'immobilier de demain. ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium